(© Sony Pictures Releasing France)

Pas raccord avec la politique du pays, Call Me by Your Name censuré en Chine

Call Me By Your Name vient d’être déprogrammé du Beijing International Film Festival. La romance LGBTQ+ se heurte à la politique conservatrice du gouvernement chinois.

Call Me By Your Name. (© Sony Pictures)

Déjà censuré en Tunisie où il représente "une atteinte aux libertés" selon le Ministère de la culture, le long-métrage oscarisé de Luca Guadagnino contrevient aujourd’hui aux mœurs chinoises. Comme l’a annoncé hier – lundi 26 mars – le distributeur Sony Pictures à Reuters, Call Me By Your Name vient d’être déprogrammé du Beijing International Film Festival.

Publicité

L’interdiction a été annoncée le 16 mars dernier aux côtés d’autres films étrangers – tels que la Palme d’Or The Square ou La Route sauvage. La romance d’Elio et Oliver, finalement définie comme "déviante", ne sera pas diffusée au cours de l’évènement organisé du 16 au 23 avril à Pékin. La Chine a longtemps censuré les contenus violents ou sexuels contrevenant à ses valeurs morales, mais elle prive ici ses citoyens de la découverte d’un film majeur, pourtant dénué de scènes qui pourraient raisonnablement l’inquiéter.

Si l’homosexualité n’est pas interdite dans le pays, contrairement à la Tunisie, cette décision s’inscrit dans une problématique malheureusement récurrente en Chine, qui voit ses contenus LGBTQ+ freinés, voire censurés de manière grandissante par son gouvernement conservateur. Cette année déjà, une conférence LGBTQ+ organisée dans la ville de Chengdu a été annulée au cours de l’été, suivant la désactivation de Rela, une application de rencontres pour personnes homosexuelles.

Par Marie Jaso, publié le 27/03/2018

Copié

Pour vous :