AccueilÉDITO

Si ça vous branche, la marine américaine a besoin de gamers pour combattre son IA

Publié le

par Thibault Prévost

À partir du 27 mars, la Navy permettra à qui le souhaite de combattre son IA maison durant une semaine, afin d'anticiper la domination des machines.

Le but de la Navy est d'éviter qu'on se retrouve avec ce genre de situation dans le futur. (© 20th Century Fox)

Tu végètes depuis des années sur un canapé défoncé en massacrant à la chaîne des bots dans les derniers FPS sortis sur ta précieuse console ? Ta mère te hurle que ces saloperies de jeux vidéo en ligne ne t'amèneront jamais nulle part professionnellement ? Eh bien l'armée US a besoin de toi, soldat, et pas pour n'importe quel CDD : le 27 mars, si tu es retenu, la marine américaine te donnera une semaine pour combattre son intelligence artificielle (IA), et autant te dire que c'est un autre niveau que les boss de fin les plus galères que tu te sois jamais coltinés – oui, même cet enfoiré de Psycho Mantis sur PS1. L'enjeu ? Protéger le monde de la domination attendue des machines intelligentes, mieux anticiper l'après-Singularité, et globalement éviter que Matrix ne devienne notre seule perspective d'avenir.

Si les lignes ci-dessus peuvent sembler plus proche du scénario du prochain Terminator que de la vraie vie en 2017, c'est normal... Sauf que tout est vrai : à la fin du mois, l'US Navy lancera une semaine de bataille entre des gamers préalablement sélectionnés, dans l'idée de crowdsourcer des idées pour combattre des IA de plus en plus ingénieuses... à commencer par les siennes, qui inquiètent beaucoup l'Office de recherche navale (ONR).

"Un problème complexe, à solution ouverte"

Selon le Dr Eric Gulovsen, à la tête de la recherche de pointe de l'ONR, "la technologie a progressé au point que nous voyons maintenant se profiler la Singularité [le moment hypothétique, prophétisé par le chercheur Ray Kurzweil pour 2029, où les IA dépasseront l'intelligence humaine] à l'horizon. Ce que nous ne savons pas, en revanche, c'est ce qui se cache derrière cet horizon. C'est pour cela que nous avons besoin de l'aide des joueurs. C'est un problème complexe, à solution ouverte, et nous recherchons donc des profils de toutes origines, de la Navy ou non, technophiles ou non, pour nous aider à préparer la Navy à un monde 'post-Singularité'."  À moins que ce ne soit pour entraîner un peu mieux son IA maison pour garder sa place dans la grande course aux cyber-armements...

Quelles que soient les motivations de la Navy, les choses devraient se dérouler comme suit : premièrement, les téméraires cyber-troufions pourront s'enrôler en ligne via un formulaire – engagez-vous, qu'ils disaient – avant d'être parachutés, pad bien calé entre les dents, sur le no man's land du MMOWGLI, le "Jeu de guerre massivement multijoueur en ligne tirant profit d'Internet", une plateforme conçue par la marine en 2011. Le reste dépendra de leurs qualités de survie individuelle, de leur esprit de coopération, de leur résilience et de leur abnégation. Et c'est aussi une belle occasion de prendre une revanche sur cette saloperie d'IA qui, non contente d'avoir conquis les échecs et le go, commence déjà à grignoter les records à Super Smash Bros. Melee avant, bientôt, de s'attaquer à la montagne Starcraft. L'humanité à besoin de toi, bleu-bite.

À voir aussi sur konbini :