L'album que Bob Dylan, les Beatles et les Stones ont failli sortir en 1969

Dans ses mémoires qui sortent dans quelques jours, l'ingénieur du son Glyn Johns, proche des Rolling Stones, des Beatles et de Bob Dylan, raconte qu'il a été le témoin direct d'un projet d'album entre ces trois grands artistes. 

Glyn Johns, ingénieur du son de tant de grands groupes, a posé sa marque dans l'histoire de la technique d'enregistrement  du son d'une batterie

Glyn Johns, ingénieur du son de tant de grands groupes, a posé sa marque dans l'histoire de la technique d'enregistrement du son d'une batterie

Glyn Johns est un citoyen britannique de 72 ans. Mais c'est loin d'être un sujet de sa majesté comme les autres : tout au long de sa carrière d'ingénieur du son, il a côtoyé, parfois intimement, Led Zeppelin, Eagles, Linda Ronstadt, The Band, Eric Clapton, ou encore les Clash. Mais ce baby-boomer n'a pas travaillé qu'avec des légendes d'hier : il a également collaboré avec Ryan Adams ou Band of Horses.

Publicité

Plus encore, dans les années 60, Glyn Johns a pu œuvrer avec les illustres Bob Dylan, Rolling Stones et Beatles. Dans son autobiographie intitulée Sound Man, l'ingénieur du son revient justement sur un épisode dont il a été témoin et qui aurait pu donner lieu à une collaboration inédite entre ces trois légendes du rock-à-papa.

Alors que son livre ne sortira que le 13 novembre, le magazine Rolling Stone révèle l'histoire, qu'il situe à l'été 1969. La scène se passe dans un aéroport de New-York où il rencontre le chanteur de protest songs. Après un échange cordial à propos de leurs travaux respectifs, Dylan "lâche une bombe", comme le raconte Johns :

Il m'a dit qu'il avait le projet d'enregistrer un album avec les Beatles et les Stones. Et il m'a demandé si je pouvais vérifier si les autres seraient partants. J'étais complètement secoué. Imaginez : les trois plus grandes influences de la musique pop de la décennie qui font un album ensemble !

Publicité

Submergé par l'excitation, Glyn Johns n'en passe pas moins les coups de fil qu'il faut :

Keith [Richards] et George [Harrison] pensaient que c'était fantastique. Mais ce n'était pas étonnant considérant qu'ils étaient deux énormes fans de Dylan. Ringo [Starr], Charlie [Watts] et Bill [Wyman] étaient partants sur le principe, si tout le monde était d'accord. John [Lennon] n'a pas explicitement dit non, mais il n'était pas si intéressé. Paul [McCartney] et Mick [Jagger] ont tous deux absolument refusé.

"J'aurais tout donné"

Cela va sans dire, ce projet d'incroyable supergroup des sixties en est resté là. Mais notre ingénieur du son vétéran s'en souvient encore à la perfection, et sous sa plume, ce sont les regrets qui affleurent :

Publicité

J'avais déjà tout planifié : on aurait pris les meilleures parties de Mick et Keith, Paul et John, Bob et George, et ensuite sélectionné les meilleures sections rythmiques des deux groupes, celles qui se seraient le mieux mariées aux chansons. Paul et Mick avaient probablement raison [de ne pas vouloir le faire], mais n'empêche... j'aurais tout donné pour que ça se fasse.

Le livre Sound Man sortira le 13 novembre chez Blue Rider Press. Le disque entre Bob Dylan, les Rolling Stones et les Beatles, lui, jamais.

Par Théo Chapuis, publié le 07/11/2014

Copié

Pour vous :