BLACK DEVIL DISCO CLUB RESIDENCY : The Beatles - Tomorrow Never Knows

Après être passé aux oubliettes pendant vingt-huit ans, Bernard Fèvre (aka Black Devil Disco Club) est bien ressuscité grâce à Aphex Twin, qui a ressorti son premier album (1978) sur son label Rephglex, mais aussi grâce aux Chemical Brothers qui ont samplé un de ses morceaux (Earth Message tiré de l’album Cosmos 2043) pour leur morceau Got Glint, sorti en 1999. Black Devil reprend alors du service dès 2006 avec 28 After (2006) puis Eight O Eight (2008) et Circus (2011).
Après avoir sillonné les scènes du monde entier avec un nouveau live show, Black Devil Disco Club vous invite pour un dernier tour de piste de son Circus. Dix versions exclusives (remixes et dubs) en featuring avec Afrika Bambaataa, Jon Spencer, The Horrors, Nancy Sinatra, et avec des numéros exceptionnels de DMX Krew, Leo Zero, NZCA/LINES, Sauvage voire le chef d’orchestre lui-même. Un voyage psychédélique de six minutes dans le monde démoniaque du Ennio Morricone de la disco.

Cette semaine, Black Devil Disco Club vous entraîne dans son univers à travers sa residency. Et quoi de mieux pour commencer la semaine que de réécouter les Beatles ?
"Mon groupe préferé : pop et experimental. Tomorrow Never Knows, qui cloture l'album Revolver, reste toujours d'actualité. Une grande source d'inspiration pour les bidouilleurs. C'est l'album où ils passent vraiment un stade, ils entrent dans une autre dimension. Écriture, production et direction artistique ne font plus qu'un. Du bel ouvrage." - Black Devil Disco Club

Par Naomi Clément, publié le 30/07/2012

Copié

Pour vous :