AccueilÉDITO

Beyoncé réagit aux violences policières : "La peur n'est pas une excuse"

Publié le

par Olivia Cassano

"LA HAINE NE GAGNERA PAS"

Après la mort de deux hommes noirs abattus par des officiers de police aux États-Unis, Beyoncé a posté une lettre ouverte très inspirée, véritable appel aux armes adressé à ses fans.

Mardi 5 juillet, un homme de 37 ans, Alton Sterling, a été tué à Bâton-Rouge en Louisiane. Le lendemain, Philando Castile, un homme de 32 ans, a été abattu lors d'un contrôle routier dans le Minnesota.

A photo posted by Beyoncé (@beyonce) on


Traduction : "Nous avons tous le pouvoir de transformer notre colère et notre frustration en action."

"Nous en avons assez, nous sommes fatigués de voir des jeunes hommes et des jeunes femmes de notre communauté mourir, explique Beyoncé dans sa déclaration. C'est à nous de prendre position et d'exiger qu'ils 'arrêtent de nous tuer!'"

"La peur n'est pas une excuse. La haine ne gagnera pas, poursuit-elle. […] Nous devons faire entendre nos voix, interpeller les politiciens et les législateurs de nos districts et exiger que les choses changent, que ce soit au niveau social ou juridique."

La chanteuse a ainsi incité ses fans à contacter les membres du Congrès pour réclamer "des changements sociaux et juridiques" en se rendant sur la page contactingthecongress.org, occasionnant ainsi un raz-de-marée de connexions qui a fait planter le site :

Chargement du twitt...

Traduction : "Je crois que Beyoncé a bousillé Internet."

Pendant son concert à Glasgow, en Écosse, jeudi 8 juillet, l'artiste a également réclamé une minute de silence en hommage à toutes les victimes de la brutalité policière. Elle s'est ainsi tenue devant un écran géant sur lequel étaient affichés les noms des Afro-Américains abattus par la police – 136 en 2016 déjà –, et les premiers étaient ceux d'Alton Sterling et de Philando Castile.

La star de la pop, qui se fait généralement discrète dans les médias, a davantage pris la parole cette année pour s'exprimer sur le problème de la violence policière aux États-Unis. Pendant des années, Beyoncé a soutenu, sans pavoiser, les victimes de violences et le mouvement Black Lives Matter. On l'a ainsi vue assister à la veillée funéraire de Trayvon Martin et, avec son mari Jay Z, elle a soutenu financièrement les manifestants de Baltimore et Ferguson. À présent, la chanteuse met les pieds dans le plat et lève le poing.

Beyoncé s'est montrée particulièrement franche au sujet des brutalités policières depuis la sortie du clip vidéo de "Formation" en février. Son dernier album, Lemonade, traite entre autres de la valeur de la vie d'une personne noire en Amérique.

Retrouvez la totalité du post ci-dessous :

(© beyonce.com)

"Nous en avons assez, nous sommes fatigués de voir mourir des jeunes hommes et des jeunes femmes de nos communautés.

C'est à nous de prendre position et d'exiger qu'ils 'arrêtent de nous tuer!'

Nous n’avons pas besoin de sympathie, mais de respect pour nos vies.

Nous allons agir en tant que communauté et nous battre contre tous ceux qui pensent que la violence et les meurtres commis par des personnes ayant juré de nous protéger peuvent rester impunis.

Toutes ces vies volées nous laissent sans espoir et sans défense. Mais nous devons nous souvenir que nous nous battons pour les droits de la prochaine génération, pour ces jeunes pour croient en la valeur du bien.

Ce combat humain – quelle que soit votre origine, votre genre ou votre orientation sexuelle – est une lutte pour tous ceux qui se sentent marginalisés, ceux qui se battent pour la liberté et les droits de l’homme.

Ce message ne s’adresse pas à tous les officiers de police, mais à toutes les personnes qui ont oublié la valeur de la vie humaine. La guerre contre les personnes de couleur et toutes les minorités doit cesser.

La peur n’est pas une excuse. La haine ne gagnera pas.

Nous avons tous le pouvoir de transformer notre colère et notre frustration en action. Nous devons faire entendre nos voix, interpeller les politiciens et les législateurs de nos districts et exiger que les choses changent, que ce soit au niveau social ou juridique.

Nous prions pour les familles d’Alton Sterling et de Philando Castile. Nous prions aussi pour que cesse ce fléau qu’est l’injustice contre nos communautés.

Contactez les politiques et les législateurs de votre région. Faites entendre votre voix.

Beyoncé"

Traduit de l'anglais par Erika Lombart

À lire -> La lettre touchante de Drake après la mort d’Alton Sterling, abattu par la police

À voir aussi sur konbini :