Baz Luhrmann prépare une série sur le hip-hop

Réalisateur des remarqués Moulin Rouge et (plus récemment) Gatsby Le Magnifique, l'Australien Baz Luhrmann devrait diriger sa première série sous peu. Sur l'histoire du hip-hop. 

Baz Luhrmann

Baz Luhrmann, pimpin' it

Baz Luhrmann a manifestement fait de la musique un des fils de son oeuvre. Après la réalisation de plusieurs comédies musicales (les remarqués Moulin Rouge et Gatsby le Magnifique en font partie), le metteur en scène australien est en passe de diriger sa première série. Enfin c'est qu'en dit le média américain Vulture. Retour sur les évènements.

Publicité

Baz Luhrmann et l'âge d'or du hip-hop

Publicité

D'après le journaliste Josef Adalian à qui l'on doit cette nouvelle tonitruante, les bases de cette série qui devrait porter sur les prémisses du mouvement hip-hop sont en effet déjà posées.

On retrouve ainsi le producteur Shawn Ryan (The Shield) et le dramaturge Stephen Adly Guirgis (The Motherfucker with A Hat) pour ce qui est de l'équipe mobilisée autour du projet. Une équipe qui aurait déjà démarché plusieurs grands diffuseurs dont Netflix, Amazon, FX, ainsi que la célèbre chaîne de télévision câblée ShowTime.

Pour ce qui est du scénario, d'après les derniers bruits de couloir, l'intrigue se concentrerait sur la vie d'un groupe de cinq personnages, et plus particulièrement deux meilleurs amis (l'un écrivain, l'autre chanteur), au tournant des années 1980 (on évoque la date de 1977 comme début de la réalisation en pleine ère "disco"  - deux ans avant la parution du premier "tube" du mouvement, "Rapper's Delight" de Sugarhill Gang).

Publicité

"Rapper's Deligh" de Sugarhill Gang : un des premiers réels succès du mouvement hip-hop

Les ficelles narratives permettraient d'offrir (ou du moins cela semble être l'idée) une illustration tant en ce qui concerne l'émergence du mouvement hip-hop que la situation sociale troublée dans la Grosse Pomme au cours de ces années-là. Malgré le goût du réalisateur australien pour les comédies musicales, le propos ne serait pas ici de faire chanter ses acteurs, bien qu'il soit probable que les protagonistes se retrouve à intervalle régulier dans des situations où la musique soit un élément narratif prégnant.

Publicité

Pas encore de précision, ni de date de tournage à donner. Mais une attente et une envie indéniable.

Par Tomas Statius, publié le 16/12/2013

Copié

Pour vous :