De Spider-Man à God of War : ce qu’il faut retenir de la conférence de Sony avant la Paris Games Week

En amont de la Paris Games Week, Sony a balancé les trailers de plein de jeux prometteurs (mais sans préciser leur date de sortie).

Cette fois, Kratos tape sur des trolls. (© Sony)

Pour la seconde année consécutive, juste avant la Paris Games Week (qui aura lieu de ce mercredi à la fin de la semaine), Sony s’est offert un spectacle comparable à ceux de la conférence estivale de l’E3, troquant le centre de conventions de Los Angeles pour celui de la Défense, dans la banlieue de la capitale.

Publicité

Lundi 30 octobre, le constructeur japonais a annoncé un nombre respectable de nouveaux jeux, de nouvelles licences, quelques suites et a consacré une heure de sa conférence à des titres en réalité virtuelle. Hélas, ce show a surtout déroulé les grandes lignes de son planning de l’année prochaine : il faudra donc patienter un peu avant de découvrir ces jeux. Voici notre sélection.

Les suites attendues

Ces jeux n’ont pas de dates de sortie, mais ils sont particulièrement attendus au tournant. À commencer par Spelunky 2, la suite du fameux jeu d’exploration de Derek Yu, un rogue-like impitoyable : vous y incarnez un aventurier à la recherche d’un trésor, dans un vaste monde souterrain rempli de pièges mortels. Tout le jeu doit être fait d’une traite, l’un des principaux plaisirs qu’il procure étant la sensation de maîtrise qu’on acquiert avec la pratique. Avec ce second volet, une nouvelle génération s’apprête à affronter de nouveaux périls et à subir mille destins funestes.

Publicité

Autre suite d’un excellent "petit" jeu : Guacamelee ! 2. Le premier opus de cette série de metroidvanias à l’identité visuelle inspirée du folklore mexicain était délicieux : on espère que ce sera la même chose pour le second (avec quelques nouveautés tout de même).

Les fans de la saga God of War ont enfin quelques nouvelles du prochain opus, où l’on parle notamment de transmission et de paternité. Enfin, impossible de passer à côté du trailer de The Last Of Us Part II, dont la violence nous a laissés perplexes.

Publicité

De nouveaux titres et nouvelles séries

Les productions Quantic Dream du Français David Cage divisent, pour user d’un gros euphémisme. À sa sortie, Heavy Rain s’était fait remarquer dans le monde du jeu vidéo, en proposant une sorte de thriller interactif. Beyond Two Souls allait encore plus loin dans cette démarche brouillant les limites entre le jeu vidéo et le cinéma (avec des résultats pour le moins variables).

Mais le vrai problème de ces jeux, et en particulier du dernier, était le manque de subtilité du scénario. Detroit affiche les mêmes volontés : tordre les frontières entre jeu et narration, à travers l’histoire d’un robot confronté à des choix moraux compliqués.

Publicité

Dans un domaine radicalement différent, The Concrete Genie intrigue, avec son histoire de jeune homme qui, pour fuir les démons de son quotidien, a le pouvoir d’animer ses graffitis. La vidéo est superbe, mais on ne sait encore rien d’autre sur ce jeu.

Également prévu pour l’année prochaine, The Hong Kong Massacre reprend le concept de Hotline Miami : de l’ultraviolence vue de haut, mais en abandonnant cette fois l’esthétique rétro 2D pour rendre hommage aux films de John Woo.

Autre annonce prometteuse de jeu indépendant : The Gardens Between, dont les mécaniques nous rappellent comment Braid nous faisait jouer avec le temps, tandis que les graphismes épurés évoquent un Monument Valley en trois dimensions. Ce jeu d’énigmes nous fera suivre les aventures de deux amis. Enfin, Ghost of Tsushima, le nouveau projet de Sucker Punch (les créateurs d’Infamous), promet une aventure en monde ouvert en plein japon féodal. Ce qui est certain, c’est que ça a l’air plus joli que Shenmue III.

De nouvelles expériences

L’heure précédant le spectacle de Sony était largement consacrée au PlayStation VR, le casque de réalité virtuelle de la PS4. Parmi les jeux présentés, on retiendra Erica, qui lance la gamme PlayLink, qui ouvre la voie des jeux pouvant notamment être contrôlés avec un smartphone. Dans la veine et l’ambiance de ce bon vieil In Memoriam (sans les puzzles et sans les SMS du tueur en série), on pourra interagir avec l’intrigue en direct. Un concept intéressant, mais qui doit prouver sa solidité.

Toujours en réalité virtuelle, Blood & Truth est un jeu de braquage, tandis que Megalith vous fait prendre le contrôle de créatures gigantesques. Enfin, Spirit Vector est un jeu de course à la première personne qui éclate les rétines (prévoir un antiémétique, rien que la vidéo nous fait un peu pâlir).

Et enfin…

Les fans de l’homme-araignée sont aux anges : grâce au studio Insomniac, un nouvel opus des aventures de Spider-Man (dans lequel Peter Parker et Miles Morales se partagent la vedette va sortir. Enfin, en vrac, on note la présence de contenus exclusifs sur PlayStation 4 pour des titres à venir sous peu (Far Cry 5, Destiny 2, ou encore Call Of Duty WWII), une première extension pour Horizon : Zero Dawn nommée The Frozen Wild (où l’on évolue dans un environnement polaire), et moult contenus étranges liés à l’univers de Final Fantasy XV – dont le fameux jeu de pêche.

En attendant les sorties de tous ces jeux, nous avons toujours les autres bons jeux prévus pour cette année.

Par Benjamin Benoit, publié le 31/10/2017

Pour vous :