Un artiste pakistanais se lance dans un film d'animation à la Miyazaki

Inspiré par Hayao Miyazaki, l'artiste pakistanais Usman Riaz a démarré une campagne sur Kickstarter pour financer son projet de film entièrement dessiné à la main.

Quand Hayao Miyazaki a annoncé qu’il ne ferait plus de longs métrages, les fans du studio Ghibli ont quelque peu déchanté. Qu'ils se rassurent, un jeune artiste pakistanais vient de débarquer avec un projet excitant qui semble s'inscrire dans la continuité du maître du dessin animé japonais.

Publicité

Usman Riaz a grandi avec les films d’animation d’Hayao Miyazaki, dont il apprécie les thèmes, l'univers poétique et la musique. Il a écrit et a commencé à réaliser un film d'animation qui y ressemble beaucoup, The Glassworker (traduisez, "le souffleur de verre"). Ce long métrage, dessiné à la main, raconte l’histoire d’un jeune artisan qui découvre que "la vie est belle mais fragile, comme le verre".

"The Glassworker raconte une histoire sur le passage à l’âge adulte d'un jeune homme du nom de Vincent, qui apprend l’art du soufflage de verre grâce à son père dans leur atelier. En grandissant, il tombe amoureux d’une cliente régulière du magasin, une jeune fille nommée Alliz."

Selon Usman Riaz, ce sera le premier film d’animation pakistanais entièrement fait à la main. Le réalisateur a lancé une campagne sur Kickstarter afin de soulever les fonds nécessaires pour financer son bijou.

Publicité

Cet artiste et compositeur, qui manie plusieurs instruments, vit actuellement à Boston où il s’est fait connaître grâce à son don pour raconter des histoires, que ce soit par le biais du cinéma ou de la musique.

Les studios Mano Animation estiment que le projet pourrait coûter environ 64 000 euros. Et ils ont déjà réduit le budget consacré à ce dessin animé qui nécessite du dessin, du montage, des doublages et des compositions musicales.

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois

Publicité

Par Matthew Kirby, publié le 17/02/2016

Pour vous :