AccueilÉDITO

Vidéo : il y a 40 ans, Arthur C. Clarke prédisait déjà notre monde

Publié le

par Théo Chapuis

Dans une interview réalisée en 1976, Arthur C. Clarke fait des déclarations étonnantes sur ce qui sera, selon lui, le futur. L'auteur de 2001 : l'Odyssée de l'espace se montre visionnaire.

La meilleure qualité de la science-fiction n'est pas de fantasmer des mondes inconnus où des technologies improbables permettent de rêver un monde meilleur (ou bien pire, c'est selon). Les plus grands auteurs de science-fiction sont ceux qui, sous couvert d'aborder un avenir mystérieux, évoquent le monde dans lequel leurs contemporains s'inscrivent et identifient les tendances vers lesquelles lorgne l'humanité. C'est ça, être visionnaire.

Au XXème siècle, George Orwell, Isaac Asimov, Ray Bradbury, Philip K. Dick étaient des auteurs de cette trempe. Mais il convient d'ajouter Arthur C. Clarke à la liste. En 1976, l'auteur de 2001 : l'Odyssée de l'espace donnait une conférence au très célèbre Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Exhumée par AT&T le 3 février, il avait aussi donné une interview au fournisseur de télécoms américain à propos de ses prédictions pour le XXIème siècle. On y découvre sans surprise que l'écrivain qui avait alors 59 ans se doutait déjà d'un grand nombre d'évolutions qui allaient prendre forme. C'est en VO uniquement, mais c'est assez bluffant tout de même :

Pour Clarke, c'est clair, l'avenir sera fait de bonds considérables dans le domaine des télécoms – avec notamment l'écran comme élément central du vecteur communication. Selon l'écrivain, les gens seraient en mesure de communiquer grâce à "un écran de télévision haute définition et un clavier de machine à écrire". De là, ils s'échangeraient des informations de tous genres, comme des images, des graphiques et d'autres données écrites. Oui, comme des e-mails aujourd'hui.

Clarke sent déjà que les distances se réduiront de telle manière grâce à la technologie qu'il sera possible de voyager très facilement : "Les voyages deviendront un plaisir, et non pas une nécessité" selon lui. On note également cette phrase : "les téléphones ne seront pas fixés à un seul endroit. Ils seront complètement mobiles". À ce moment-là, pour lui, ils auront remplacé les montres. Oui, Clarke prédit également les montres connectées. Mais ce n'est pas tout. Cette vidéo est à voir.

Clarke le spationaute

Arthur C. Clarke s'est rendu immortel en accouchant de 2001 : l'Odyssée de l'espace, roman de SF séminal écrit en 1968. Son adaptation au cinéma éclipsera sans doute la connaissance de l'œuvre littéraire, mais pas son impact. Stanley Kubrick réalisera la même année l'un des chefs-d'œuvre du septième art, film qui fait encore couler de l'encre près de 50 années après sa sortie... et même beaucoup de pellicule.

Preuve que son talent visionnaire continue à rayonner, début novembre, Ridley Scott annonçait qu'il adapterait les suites de 2001 : l'Odyssée de l'espace en série. Le réalisateur de Blade Runner devrait donc donner vie à l'écran aux trois romans qui poursuivent les aventures de Frank Poole, l’astronaute originellement assassiné par l’ordinateur HAL-9000 de 2001.

Ramené à la vie après 1000 ans de dérive à travers l’immensité spatiale, sa nouvelle aventure sur une Terre profondément bouleversée depuis la mission Jupiter se déroulera sur un arc narratif long de trente ans. Notre impatience est grande.

À lire -> Comment Isaac Asimov avait prédit 2014