Arcade Fire vend l'église qui lui a servi de studio

Vous avez des goûts de luxe, êtes dans l'immobilier ou souhaitez vous faire un petit plaisir en tant que fan hardcore de Arcade Fire ? L'église dans laquelle le groupe canadien a enregistré deux de ses albums est à vendre. 

L'Église de Arcade Fire

Neon Bible en 2007 puis The Suburbs en 2010. Ces deux albums produits par Arcade Fire ont été enregistrés dans une église située à Farnham, au Québec. Selon le site musical Pitchfork, le groupe a dû quitter les lieux après que le toit s'est effondré. Du coup, la formation, en plein enregistrement de son quatrième album, a posté le 18 janvier dernier une annonce sur Twitter.

Publicité

Avec écrit : "Quelqu'un voudrait acheter une église ?". 

Capture d'écran Twitter du compte de Arcade Fire

En lien, une annonce immobilière comme il en existe des millions :

Publicité

Une église charmante qui abrite un hall de concert ainsi qu'un studio d'enregistrement avec des commodités. Son architecture en fait le parfait lieu pour le studio d'un artiste, un lieu culturel, pour prier, pour une communauté ou pour toute autre organisation.

Toujours selon l'annonce immobilière, le coût pour ce petit bijou serait de l'ordre de 325 000 dollars, soit 245 000 euros. A cela, il faut ajouter 24 000 dollars (18 000 euros) pour réparer le toit.

Arcade Fire : on en est où ?

Cette nouvelle ne doit pas cacher l'actualité musicale du groupe : Arcade Fire est actuellement en train de travailler sur son quatrième album avec l'aide de James Murphy, ex-membre des LCD Soundsystem. Selon le manager du groupe, les membres d'Arcade Fire "travaillent avec James Murphy sur plus ou moins trois chansons, et avec Markus Dravs, qui est aussi un collaborateur de longue date".

Publicité

Et d'ajouter :

Ils ont écrit trop de chansons, et c'est une bonne chose. Il y a environ 35 titres.

Le 8 octobre dernier, lors d’un concert donné à New York, Arcade Fire avait dévoilé une composition inédite. Son nom : Crucified Again. La chanson avait déjà été jouée le 29 mars 2012 lors d’une performance à Port-au-Prince, Haiti.

Publicité

Par Louis Lepron, publié le 21/01/2013

Copié

Pour vous :