Premier EP prometteur pour April was a Passenger

En tant que nana ascendant groupie, les voix féminines m’exaspèrent sévèrement. Je ne saurais dire si c’est par jalousie ou si c’est parce que j’ai l’impression qu’on me renvoie en pleine figure les lettres megavicos écrites vainement à mes exs. C’est donc avec une hostilité gratuite que je me suis lancée dans l’écoute de l’EP d’April was a Passenger et le premier titre a immédiatement éteint toute animosité en moi.

Premier EP prometteur pour April was a Passenger

Wall, c’est le genre de morceau qui quand tu l’écoutes, déclenche dans ta tête le logiciel de montage de la bande annonce de ta vie. Une instru chargée mais harmonieuse qui envoie des feux d’artifices sonores dans tous les sens, au point que l'on n’arrive plus à calculer nos émotions et que bons comme mauvais souvenirs se chevauchent dans notre esprit sans qu’on arrive à distinguer lesquels prennent le dessus sur les autres. Bon plan pour se sentir exister dans le trom les matinées gris-souris.

Publicité

Be As You Want pointe ensuite le bout de son nez calmement et monte crescendo en conservant une légèreté manifeste. Un poil moins prenant mais tout aussi cohérent que le titre précédent, c’est une jolie ballade pop à prendre comme elle est, son titre lui va conséquemment très bien.

La troisième piste Safe sonne plus engagée. Sans même chercher à comprendre les paroles, on sent les notes s’énerver et la voix gagner en gravité. Hurry Up, quant à elle, commence avec une mélodie délicate et mécanique qui évoque le son d’une boîte à musique (si vous ne comprenez pas à quoi je fais référence, c’est ça) et évolue en une track fraîche renforcée à coup de sonorités enjouées.

Publicité

Last but not least, Red Light Romance est la parfaite conclusion à cet EP. La tracklist prend finalement la forme d'une transition douce en débutant par une chanson puissante et lumineuse pour se solder par un titre mélancolique qu'on ne reçoit pas pleurnichard, bien disposés et retournés par des morceaux à l'instru toujours exacerbée mais jamais lourde.

EP à écouter d'urgence, sortie le 15 mars.

April Was a Passenger - Red Light Romance

Publicité

Par , publié le 06/03/2013

Copié

Pour vous :