AccueilÉDITO

Après des jours passés sur un jeu mobile, une Chinoise perd l’usage d’un œil

Publié le

par Benjamin Benoit

Cette femme passait des heures et des heures sur le même jeu à succès, sans pause.

Peut-être que le nom Honor Of Kings ne vous dit rien, et ne vous fait penser qu’à un énième jeu en ligne à succès, et c’est bien le cas. Mais c’est aussi le jeu sur lequel une Chinoise de 21 ans, connue sous le pseudonyme de Wu Xiaojing, a passé la journée complète (de trop) sur son téléphone portable. Honor Of Kings est conçu sur le même modèle que l’ultrapopulaire League Of Legends, cette fois avec une direction artistique axée sur les mythes et légendes chinoises.

La session un peu trop longue de cette jeune femme sur ce jeu - pratiqué par 200 millions de joueurs (ayant encore leurs deux yeux) - lui a valu une occlusion rétinienne artérielle, une maladie généralement réservée aux séniors. Elle est causée par un bouchon dans l’une des artères de la rétine. Si regarder un petit écran dans la même position durant des heures n’aide pas, la situation peut aussi être "aidée" par un souci médical sous-jacent.

Huit heures de jeu sans pause

Ces jeux sont conçus pour être particulièrement addictifs, et la Chine, ainsi que la Corée, sont connus pour les nombreux cas de ce genre. Dans ces régions du globe où l’addiction au jeu est considérée comme un véritable problème sociétal, les cas plus graves encore ne manquent pas. En pleine hospitalisation, la jeune femme a déclaré à la presse passer des sessions de huit heures sur ce jeu sans faire de pause pour manger ou aller aux toilettes.

Tencent, l’éditeur de ce jeu, a créé en juillet 2017 de nouveaux paramètres pour limiter le temps de jeu aux plus jeunes, entre autres. Cette option limite le temps de jeu à une heure par jour pour les moins de 12 ans, et à deux heures pour les autres mineurs. Et pour les majeurs et vaccinés, on recommande n’importe quoi d’autre, ce ne sont pas les bonnes sorties en jeux vidéo qui manquent. Pour l’anecdote, Honor Of Kings pourrait hypothétiquement finir par arriver sur Switch.

À voir aussi sur konbini :