AccueilCinéma

Après Il faut sauver le soldat Ryan, Spielberg retourne en guerre pour son prochain film

Publié le

par Marie Jaso

(© Romain Dubois/Wikimedia/CC)

Sa société de production vient tout juste de signer l’option d’achat d’un manuscrit relatant l’histoire de jeunes résistantes juives pendant la Seconde Guerre mondiale.

© Wikimedia Commons

Après Ready Player One, Indiana Jones 5 et une adaptation de West Side Story, l’hyperactif Steven Spielberg reviendra à son thème de prédilection : celui de la guerre. Comme le rapporte The Hollywood Reporter, sa société de production Amblin Partners vient en effet de signer une option d’achat anticipée sur les droits de manuscrit Daughters of the Resistance: Valor, Fury, and the Untold Story of Women Resistance Fighters in Hitler’s Ghettos de Judy Batalion.

S’il suit le livre, ce film aura pour ambition de présenter l’histoire méconnue des courageuses jeunes femmes juives ayant combattu les nazis aux côtés de la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. Basé sur la découverte par l’autrice – elle-même petite-fille de survivants de l’Holocauste – des témoignages (rédigés en yiddish) de ces héroïnes trop peu célébrées, Daughters of the Resistance adoptera une perspective féminine, loin des habituels récits de guerre.

Si le manuscrit vient tout juste d’être acquis par la maison d’édition William Morrow and Company (qui est également derrière le best-seller Les Figures de l’ombre) en début de semaine, le produit final ne rejoindra les étagères des librairies qu’en 2020. Concernant le futur long-métrage – produit sous le label de DreamWorks Pictures –, il est encore malheureusement trop tôt pour espérer plus de détails.

Ce qui est certain, c’est que ce choix confirme un peu plus la fascination de Steven Spielberg pour les récits de cette période majeure de l’Histoire. Après La Liste de Schindler et Il faut sauver le soldat Ryan – les deux étant auréolés d’Oscars –, le réalisateur a produit deux films de Clint Eastwood sur le sujet (Mémoires de nos pères et Lettres d’Iwo Jima), ainsi que les deux mini-séries Frères d’armes et The Pacific. Il est également le fondateur de l’USC Shoah Foundation Institute for Visual History and Education.

À voir aussi sur konbini :