Par Thibault Prévost

Andrew Niccol, le cinéaste qui a signé Bienvenue à Gattaca et Lord of War, se lance dans Anon, un film futuriste avec Amanda Seyfried et Clive Owen sur le sujet de la surveillance.

ijwI4F3jXvyThd1doKXFWnNFJVU

Bienvenue à Gattaca, S1m0ne, Lord of War... En une quinzaine d'années, Andrew Niccol s'est fait une spécialité des films dystopiques plus ou moins futuristes, dominés par les dérives de l'usage technologique à des fins de contrôle ou de domination. Après s'être focalisé sur les drones et leurs pilotes dans Good Kill, le Néo-Zélandais vient de dévoiler son futur projet, qui portera sur la surveillance de masse.

Selon les informations de Deadline, le pitch d'Anon serait le suivant : dans un futur proche, Clive Owen est détective au sein d'un monde dominé par la transparence totale. Les faits et gestes de chacun sont à tout moment traçables par les autorités, et les concepts de crime et  de vie privée ont disparu. Tout se passe pour le mieux dans ce meilleur des mondes jusqu'au jour où apparaît une jeune femme, Amanda Seyfried, non répertoriée dans les base de données de la police – et avec elle, un tout nouveau type de criminalité.

Pour le moment, aucune date de tournage, et encore moins de sortie en salles, n'a été annoncée, mais  on peut faire confiance au regard particulier d'Andrew Niccol, à la fois sensible et hypercynique, pour nous concocter un film à la hauteur des enjeux dont il traite.