Amour rime avec violence dans le nouveau clip de Honeyblood

Il règne à Glasgow une de ces atmosphères dont peuvent se targuer peu de villes dans le monde. Ce genre de cité où, plus ou moins inexplicablement, de tout petits groupes fourbissent leurs riffs, grandissent inexorablement, et finissent par marquer l'histoire du rock à jamais. De quoi relativiser Paris un peu, non ?

Difficile à dire aujourd'hui si les deux dangereuses filles qui jouent sous le nom de Honeyblood (soit "Lune de Sang" en français) rejoindront la troupe de leurs illustres prédécesseurs, tels Franz Ferdinand, The Jesus & Mary Chain, Simple Minds ou les increvables Mogwai. Pour autant, il est temps de faire connaissance avec leur rock à mi-chemin entre la fraîcheur de Warpaint et une nostalgie toute "sonic-youthienne" par le biais de leur nouveau clip, l'explosif "Super Rat".

Publicité

Ne vous fiez pas à leurs jolis minois et leur amour pour les couleurs un peu criardes : ces deux Écossaises ont des couilles. Dans cette chanson, la voix cristalline de Stina Tweeddale se joue de la rythmique rock imposée par la batterie de Shona McVicar et déclame à qui veut l'entendre, "I will hate you forever". Du génie, en somme. Titre au verbe castrateur, cette parodie de déclaration d'amour est un splendide prétexte pour tout faire voler en éclats, ballons, gâteaux et organes, avec une violence bigarrée et un plaisir sadique doux-amer. Un superbe clip signé Camille Bennet.

Cette chanson est extraite de l'album éponyme de Honeyblood, sorti mi-juillet. On vous conseille d'ailleurs très chaudement de passer sur leur page Soundcloud pour ne pas vous arrêter là. Non, vraiment. Si ce n'était pas déjà fait, il faudrait faire distinguer la ville de Glasgow par l'Unesco.

Par Théo Chapuis, publié le 17/07/2014

Pour vous :