AccueilÉDITO

"Alt-Life", plongée atypique et en BD dans une réalité virtuelle

Publié le

par Pierre Schneidermann

Et vous, que feriez-vous si vous n’aviez plus de limites ?

Que se passera-t-il quand la vie sur Terre sera devenue si peu agréable qu’il faudra créer un autre monde, sur-mesure, entièrement modelé selon ses désirs ? La bande dessinée "Alt -Life" de Thomas Cadène (scénario), Falzon (dessin) et Marie Galopin (couleurs) apporte, à son tour, quelques germes de réflexion et de rêverie.

On emploie la formule "à son tour" car cet album s’inscrit dans la très longue tradition des œuvres qui imaginent à quoi ressembleront les réalités virtuelles de demain. L’exercice a surtout obsédé le cinéma avec, pêle-mêle, Matrix, Existenz, Ready Player One et Black Mirror.

Tiens, Black Mirror, justement. "Je m’arrachais les cheveux au fur et à mesure que je voyais les épisodes sortir", nous raconte Thomas Cadène. En effet, le projet est né il y a trois ans, pile-poil au moment où la série commençait à faire le tour de nos écrans. Mais Thomas Cadène ne s’est finalement pas arraché les cheveux. Car le sujet est traité de manière toute différente.

(Alt-Life/© Le Lombard)

Dans la science-fiction, le futur est souvent sombre. Alt-Life, de son côté, a fait le choix de ne pas porter de jugement. Pour le voyage, on propose au lecteur de suivre deux personnages, un jeune homme et une jeune femme, qui réagissent de manière très différente à cette opportunité complètement folle qui leur est donnée.

Et que font deux personnages dans cette situation extraordinaire ? Ils voyagent dans de nombreux et somptueux décors, se posent beaucoup de nouvelles questions existentielles et se vautrent dans le sexe – à géométrie variable. Oui, comme la couverture l’indique un peu, il y a aussi beaucoup de cul dans Alt-Life. "Malgré ça, je ne pense pas qu’on rentre dans la catégorie BD érotique", analyse Thomas Cadène. Effectivement : ici, le cul est plus atypique qu’excitant.

<em>Alt-Life</em>. (© Le Lombard)

Côté inspiration, les auteurs ont emprunté au Monde d’Edena de Moebius. De la ligne claire, davantage de détails dans les décors que dans les personnages, des couleurs punchy et contrastées, une ambiance un poil hallucinée.

(<em>Le Monde d’Edena</em>/© Les Humanoïdes Associés)

Sommes-nous faits pour vivre dans la réalité virtuelle ? Alt-Life met en scène "plein de petites choses qui posent énormément de questions" (synthèse de l’auteur) mais prend bien soin de laisser chacun s’approprier ce sujet dont nous nous rapprochons inexorablement.

À voir aussi sur konbini :