AccueilÉDITO

Jamais sorti, un album d'Aphex Twin de 1994 vendu 13 500$

Publié le

par Théo Chapuis

Richard David James, aka Aphex Twin, est né le 18 août 1971 en Irlande.

13 500 $. C'est la somme que demande un utilisateur du site Discogs contre Caustic Window, un album du musicien Aphex Twin qui n'a jamais passé l'étape du test press en... 1994. Cet événement pose beaucoup de questions : d'où vient ce disque ? Qui en est son vendeur ? Et surtout, cette sortie est-elle aussi accidentelle qu'elle paraît ?

Richard David James, aka Aphex Twin, est né le 18 août 1971 en Irlande.

Surprise dans le monde du disque. Cette semaine, le magazine FACT a relevé quelque chose de bien intriguant, découvert sur le site Discogs. Une copie d'un album de Richard David James, musicien électronique plus connu sous le nom d'Aphex Twin, a émergé sur la plateforme de vente. Banal ? Pas du tout. L'album Caustic Window – qui est aussi un des nombreux pseudonymes utilisés par le musicien – composé autour de l'année 1994, n'avait jamais vu la lumière du jour. FACT rappelle qu'il n'a jamais passé l'étape du test pressing. Selon Discogs, il serait désormais limité à "un nombre inconnu, mais au moins 5 copies". Dont l'une est vendue sur sa plateforme... contre la bagatelle de 13 500$ (soit près de 10 000€).

Les quatre autres copies connues sont détenues par Mike Paradinas, producteur de musique électronique ; Chris Jeffs, autrement connu sous le nom de Cylobs, lui aussi musicien electro ; Grant Claridge-Wilson, co-fondateur du label Rephlex ; et Richard D. James, soit Aphex Twin lui-même. Selon FACT, qui a mené sa petite enquête auprès d'anciens employés de Warp et de Rephlex, d'autres copies de Caustic Window existent.

Un vendeur mystérieux

Mais qui est donc celui qui vend une copie physique d'un album jamais sorti, et dont l'existence restait jusque-là encore à prouver ? Le vendeur non-identifié se présente sous le nom d'uniquemusicseller et prétend habiter au Royaume-Uni. Il garantit l'authenticité absolue du disque, gageant que celle-ci peut être "prouvée directement par [le label] Rephlex". Il a même posté des photos des marques taillées lors du pressage test.

L'histoire de ce disque jamais sorti, mystérieusement exhumé, excite toute la communauté vinyle. Ce qui a donné une idée aux contributeurs du site de forums We Are The Music Makers : lancer un projet de crowdfunding via Kickstarter afin de récolter assez d'argent pour racheter cet unique exemplaire. L'administrateur de WATMM aurait réussi à négocier le prix à 8 638$ (soit 6 232€) avec son secret propriétaire. Rephlex s'est officiellement lancé dans la course, et offre un téléchargement digital aux 500 premiers contributeurs de ce Kickstarter – qui devront chacun débourser 16,73$ afin d'obtenir le précieux sésame en version numérique.

Cet arrangement compliqué entre le vendeur mystérieux du disque, Rephlex et les contributeurs du forum WATMM est à suivre sur le site de ces derniers. En attendant, on fait une petite pause musicale avec "Window Licker" d'Aphex Twin.

Et après ?

Mais qu'adviendra-t-il de la galette une fois copiée ? Elle atterrira sur eBay, vendue au plus offrant. La somme d'argent qu'elle engrangera sera partagée équitablement en trois parties. La première ira dans les poches de Rephlex/Aphex Twin "en guise de royalties" ; la seconde servira à indemniser les 500 contributeurs du Kickstarter ; et la dernière sera généreusement distribuée à une association que les contributeurs du forum doivent encore choisir (comme Greenpeace, WWF, etc.).

Cette histoire est folle. Parce que la musique d'Aphex Twin couchée sur Caustic Window n'a été entendue que par une poignée de personnes sur Terre. Parce que l'identité de cet étrange vendeur ne sera sans doute jamais dévoilée (un ancien employé de Rephlex ? L'ex-femme de Richard David James ? Un ancien collaborateur musicien ?).

Aussi parce qu'on peut légitimement soupçonner Aphex Twin lui-même de chercher à créer le buzz. Tous les ingrédients sont là : l'artiste d'electro aussi culte que prolifique, l'album disparu vendu par un intriguant anonyme, le retour en force depuis quelques années du format vinyle, l'objet unique dévoilé vingt ans après sa confection...

Le Wu-Tang et son exemplaire unique

Il faut ajouter que cette sortie fait bizarrement écho à une autre, imminente et nimbée de mystère. Wu-Tang Clan annonçait fin mars la sortie d'un nouveau disque, en parallèle de celui que vous pourrez tous acheter dans les bacs des disquaires. Le crew new-yorkais proposera un seul et unique exemplaire du double-album Once Upon A Time In Shaolin. RZA, tout à sa démesure habituelle, expliquait qu'avoir ce disque, c'était comme "posséder le sceptre d'un roi égyptien".

Nous ne saurons probablement jamais si Aphex Twin s'est inspiré du Wu-Tang. En l'occurrence, il souffle un vent frais sur les sorties d'albums. La successful Beyoncé prenait son monde à contre-pied en sortant son dernier album par surprise, sur Internet, juste avant Noël. 14 pistes agrémentées de 17 clips et de collaborations avec Drake, Franck Ocean, Timbaland, Pharrell Williams... Et pourtant aucune communication, aucune fuite n'avaient révélé au préalable qu'un cinquième disque pour la reine du R'n'b était dans les tuyaux. On n'ose imaginer le montant du chèque pour que chacun des collaborateurs garde le silence...

Radiohead, brillants de talent, visionnaires du disque... et si clichés en photo promo.

L'alternative façon Radiohead

En fait, le premier groupe à vraiment avoir changé en matière de sortie d'albums est Radiohead, qui propose à ses fans de contribuer librement à son disque In Rainbows en 2007. Un précédent retentissant, autant pour le génie de sa démarche que pour le succès qu'il a récolté. Thom Yorke et ses compères montraient alors un chemin neuf, rompant le contrat avec la major Parlophone (on connaît l'avis de Thom Yorke sur les maisons de disque) et délaissant la sortie standard.

La version physique d'In Rainbows sortira d'ailleurs chez les disquaires le 31 décembre 2007, alors que l'album est disponible en téléchargement dès le 10 octobre. Face à un demi-siècle de sorties standardisées, Radiohead a créé l'alternative.

À voir aussi sur konbini :