Agression d’une femme en pleine rue : un suspect en garde à vue

Le mois dernier, Marie Laguerre se faisait frapper dans la rue après avoir répondu à un homme qui l’avait harcelée. L’agresseur présumé a été arrêté et placé en garde à vue lundi 27 août.

Le 24 juillet dernier dans le 19e arrondissement, à Paris, un homme frappait une femme en pleine rue. Elle avait répondu à ses remarques obscènes. Un mois plus tard, lundi 27 août, l’agresseur soupçonné a été placé en garde à vue par la police, d’après Franceinfo.

Publicité

Une caméra de sécurité avait tout enregistré : l’échange verbal, l’attaque, les clients bouleversés. Après les encouragements des clients présents lors des évènements et de ses amis, Marie Laguerre, 22 ans, avait décidé de porter plainte au commissariat. Selon Franceinfo, le parquet de Paris a ensuite ouvert une enquête pour "violence volontaire avec arme et harcèlement sexuel" le 30 juillet.

La jeune femme avait aussi voulu partager son expérience sur Facebook, où elle avait publié la vidéo filmée par la caméra du bar. À ce jour, elle a été vue plus de 2 millions de fois et partagée plus de 8 000 fois. Le texte suivant accompagnait sa publication :

"Hier soir, alors que je rentrais chez moi, vers le boulevard de la Villette dans le 19e arrondissement à Paris, j’ai croisé un homme. Il s’est permis de m’adresser des bruits/commentaires/sifflements/coup de langue sales, de manière humiliante et provocante à mon passage. Pas de chance, c’était pas le premier de la journée et j’étais fatiguée.

J’ai donc lâché un 'ta gueule !' en traçant ma route. Car je ne tolère pas ce genre de comportement. Je ne peux pas me taire et nous ne devons plus nous taire. Ça n’a pas plu à cet homme. Après m’avoir jeté un cendrier dessus, il est revenu sur ses pas et m’a suivie dans la rue. Il m’a frappée au visage, en pleine rue, en pleine journée, devant des dizaines de témoins."

Publicité

Marie Laguerre devra identifier le suspect mercredi, selon Europe 1. "J’ai eu de la chance, car je pense que la médiatisation a fortement accéléré l’affaire. Mais si c’est bien lui l’agresseur, ça enverra un message fort à toutes les personnes qui ont des comportements violents envers les femmes" a-t-elle déclaré à la radio. "Porter plainte, ça ne sert pas à rien."

Par clara hernanz, publié le 28/08/2018

Pour vous :