Action Bronson (Crédits Image : Louis Lepron)

Action Bronson : une interview quatre étoiles

Le rappeur Action Bronson a donné un concert à la Bellevilloise le 12 décembre dernier. Histoire de ne rien rater de son deuxième passage dans la capitale, on l'a rencontré avec une directive en tête : l'interview n'aura rien de classique. Et comme le bonhomme a été cuistot dans une ancienne vie, on a axé l'entretien autour d'un triptyque : bouffe, rap et fromage. 

Action Bronson (Crédits Image : Louis Lepron)

14h30 : on arrive au Mama Shelter, notre lieu de rendez-vous. Un hôtel-restaurant réputé qui sied parfaitement à l'image du rappeur du Queens. Les cheveux courts, la barbe fournie, on se retrouve face à Jésus qui aurait hiberné aux États-Unis, oubliant de se raser, de manger équilibré, et avec un joint à la main.

Publicité

Dans sa petite chambre d'hôtel où il nous emmène, Action Bronson se la joue rappeur jovial, marrant et prêt à répondre à nos questions. Jusqu'à brandir, sous nos yeux et le temps qu'on prépare les caméras, l'herbe qu'il s'est acheté à Amsterdam. "I'm stoned" nous explique t-il. On veut bien le croire.

Interview croisée : rap & gastronomie

Assis confortablement sur sa chaise, Action Bronson peut entreprendre la première partie de l'entretien. Pour nous répondre, il doit être imaginatif : on lui pose des questions de cuisine, à lui de riposter en tant qu'artiste. Car le monsieur, avant de faire son trou dans le rap, a été un chef cuisinier reconnu à la tête de sa propre émission : Action in the Kitchen.

Publicité

Un blindtest aux quatre fromages

Depuis sa première mixtape intitulée Bon Appetit ..... Bitch!!!!! (2011), Action Bronson adore produire des punchlines gastronomiques à travers ses textes. Dans Brunch, il gratte :

Just let me sharpen my knives, thExplainrown on the apron
X's mark the steak and the salad crumbled with bacon
And bleu cheese, caramel complexion's on two knees

Pour revenir à la racine de ce flow gourmand, on lui a apporté quatre fromages et une bouteille de vin, achetés au préalable dans un marché. L'idée est simple : les yeux fermés, il doit retrouver les noms des différentes saveurs qu'on lui a soumises. Vu son sourire, il a apprécié.

Publicité

Par Louis Lepron, publié le 19/12/2012

Copié

Pour vous :