AccueilÉDITO

AC/DC sur le point de débrancher ?

Publié le

par Théo Chapuis

De nombreuses sources attestent que Malcolm Young, frère d'Angus Young et guitariste rythmique d'AC/DC, serait atteint d'une grave maladie. Son départ signifierait la fin du groupe.

Photo issue d'une session prise pendant l'enregistrement de l'album <em>Powerage</em>, sorti en 1978 (Crédits image : <a href="http://www.acdc.com/us/music/powerage" target="_blank">ACDC.com</a>)

40 ans. C'est la vénérable durée de la carrière d'AC/DC, entre sa formation par les deux frères Young un jour de novembre 1973 à Sydney et aujourd'hui. Et il se pourrait que le groupe mené par le chanteur Brian Johnson s'arrête là. De persistantes rumeurs émanant de plusieurs sources font état d'une grave maladie contractée par Malcolm Young, le guitariste rythmique est donc le frère d'Angus Young, charismatique soliste de la formation hard rock australienne. Selon une source, celui-ci souffrirait d'Alzheimer. Selon une autre, d'un caillot de sang dans le cerveau. Hum.

C'est tout d'abord le journal australien 3AW qui a révélé la petite bombe en titrant "AC/DC ne jouera ni n'enregistrera plus jamais". Dans cet article, qui ne cite que son propre reporter-maison, Peter Ford, le groupe devrait même l'annoncer dans la journée via un communiqué. Cependant, "il y a un détail tragique" derrière cette information, indique le journaliste.

Malcolm Young, l'un des membres fondateurs du groupe, est retourné en Australie récemment pour vivre avec sa famille et pour des raisons personnelles, il pourrait ne plus continuer avec le groupe.

Chargement du twitt...

La rumeur enfle

La rumeur semble alors encore peu crédible. D'ailleurs, les colonnes du journal The Australian démentent : le groupe est toujours prévu à l'agenda d'un studio d'enregistrement de Vancouver afin de donner un successeur à son dernier album, Black Ice, sorti voilà six ans déjà. AC/DC ne peut donc pas avoir prévu d'annoncer sa retraite aujourd'hui.

Sauf que quelques heures plus tard, c'est le fils du premier chanteur d'AC/DC qui électrise un peu plus la situation, sur Twitter également. Mark Evans, qui prétend être le fils de Dave Evans - le chanteur du groupe entre 1973 et 1974 - et qui est resté proche du quintet de hard rock, a annoncé la maladie du frère Young, âgé de 61 ans. Dans de nombreux tweets envoyés rapidement, il assure au journal The Australian et à d'autres personnes l'interpellant sur le réseau que non, ce ne sont pas des rumeurs :

Chargement du twitt...

Depuis, le jeune homme ne s'arrête plus. Quelques minutes plus tard, il annonce que le fils de Malcolm Young, Ross Young (dont il confirme la proximité avec son propre père grâce à cette photo) a déclaré que son père était atteint de la maladie d'Alzheimer. Même s'il orthographie mal ce syndrome, on reconnaît toutefois aisément le nom de la maladie neurodégénérative qui entraîne la perte des fonctions mentales chez ses proies, et notamment la mémoire.

Chargement du twitt...

Tout comme Peter Ford, il atteste qu'AC/DC ne sera plus en mesure de jouer : ni d'enregistrer, ni de tourner. "Le groupe va s'arrêter... Pas de nouveaux spectacles, ni de nouveaux morceaux", déclare-t-il, laconique, sur Twitter.

"Malcolm Young avait oublié comment jouer [de la guitare]"

Une nouvelle source vient corroborer la triste nouvelle de l'arrêt du groupe. Le journaliste australien Darryl Mason écrit sur son blog, the Orstrahyun, que "lorsque AC/DC s'est réuni la dernière fois en studio, Malcolm Young avait oublié comment jouer [de la guitare], à cause d'un caillot de sang dans son cerveau". Aussi, si plusieurs sources s'accordent sur une maladie grave contractée par Malcolm Young, elles ne sont pas toutes d'accord sur la nature de celle-ci.

Il assure que derrière les projecteurs braqués sur le fantasque Angus Young, il y avait Malcolm, le "chef et discret inspirateur" du groupe, qui a "co-écrit presque chacun des classiques d'AC/DC". Darry Mason est catégorique : "AC/DC ne continuera pas à jouer ni à enregistrer sans Malcolm. Ça n'arrivera pas". Le titre de son article ne laisse d'ailleurs aucune place au doute : "RIP AC/DC : 1973 - 2014".

Selon Classic Rock Magazine, une conférence de presse devrait avoir lieu demain... et venir confirmer les craintes de millions de fans.

Angus et Malcolm Young, ensemble sur une photo dédicacée à un fan. (Crédits image : <a href="http://www.sportsgraphing.com/member1606.html" target="_blank">dkern1/Sportsgraphing</a>)

15 albums et 40 ans de carrière

Groupe séminal du heavy metal, icône inaltérable du rock, AC/DC avait prévu d'enregistrer un album pour fêter ses 40 ans de carrière depuis plusieurs mois déjà. Celui-ci, le 16ème depuis High Voltage en 1975, devait être accompagné d'une grande tournée mondiale afin de "remercier les fans de leur loyauté inébranlable", comme l'a confié Brian Johnson, le chanteur du groupe, en interview.

AC/DC est le genre de groupe qui semblait avoir passé un pacte avec le rock'n'roll. Du style "tant que tu restes, je reste". Aujourd'hui, même si un commentaire officiel se fait attendre et nous empêche d'être définitif sur l'avenir du quintet, les sources abondent pour confirmer le mauvais état de santé de Malcolm Young. La vanité de l'existence terrestre pourrait avoir rattrapé la légende : AC/DC pourrait bien débrancher sous peu.

À voir aussi sur konbini :