Capture d’écran du clip Wild for the Night

A$AP joue au gringo en République Dominicaine pour son dernier clip

Pour son dernier clip, Wild for the Night, A$AP Rocky est allé faire un tour en République Dominicaine. 

A$AP Rocky

Capture d'écran du clip Wild for the Night

Un écran noir. Puis une annonce : "Pour son dernier clip, A$AP est allé en République Dominicaine. Voilà ce qui s'est passé". Une immersion par la suite, ce qui est assez étrange connaissant le penchant pour l'efficacité immédiate en ce qui concerne les clips de rap. Les deux premières minutes de Wild for The Night ressemblent plus à un documentaire gonflé aux hormones où entre travelling et gros plans, un petit bout de la République Dominicaine est capturé.

Publicité

Mais la focale revient sur lui par la suite. Au milieu des badauds, A$AP trône et vérifie que son nom tourne bien dans les rues de Saint Domingue. Et la musique n'a toujours pas commencé.

Capture d'écran du clip Wild for the Night

Première note. Dans une tenue florale A$AP déambule dans les rues accompagné de Yams. On l'aperçoit en suite au bout d'un temple éclairé à la torche. Un début intimiste pour une chanson dont la couleur est bien différente par la suite. Car si les idées de mises en scène sont présentes durant les 30 premières secondes "musicales", elle sont évacuées passée l'introduction pour faire place à un clip "champagne" amusant certes, mais vide.

Publicité

Au programme : A$AP qui chante sur un toit, en haut d'escaliers, dans une salle de concert lugubre, sur un scooter, et toujours derrière lui son "nigga" Skrillex à qui l'on doit cette production. Voilà c'est beau mais sans fond. Et cela aurait pu en être autrement.

A$AP Rocky - Wild For The Night

On vous conseille également : 

Publicité

Par Tomas Statius, publié le 26/03/2013

Copié

Pour vous :