4 artistes à ne pas manquer à Rock en Seine

Rock en Seine commence le 27 août prochain. Si vous êtes perdus dans la programmation, voici quatre artistes à ne pas manquer. 

Tous les ans, la fin de l'été sonne le début de Rock en Seine, ce festival parisien qui ramène tous les ans les plus grands artistes rock/pop/electro. Cette année, la programmation est encore très éclectique et nous offre des têtes d'affiche comme The Offspring, Interpol, The Libertines, Jamie xx...

Si vous ne savez pas quels concerts choisir et si vous voulez découvrir de nouvelles têtes, voici quatre artistes qui, selon nous, valent le détour.

We Are Match

We Are Match, c’est cinq potes de longue date qui se sont mis à la musique sur le tard. Radiohead, Thom Yorke, Matt Eliott, McCartney, Beirut et Zeppelin, ils s’inspirent des meilleurs et ça paye : ils ont remporté le prix du jury des Inrocks Lab en 2013 et ont été sélectionnés pour l’édition 2015 du FAIR. Leur premier EP sorti en 2014, Relizane, a pavé le chemin pour leur premier album, Shores, enregistré dans leur maison dans la forêt, qui devrait sortir ce 25 septembre.

Leur son, très pop, fait la part belle aux harmonies de voix, aux percussions douces et au synthé omniprésent. We Are Match nous emmène très loin, nous fait voyager dans des paysages électroniques sauvages et bruts au gré des morceaux. Mélancoliques et doux ou énergiques et troublants, leurs sons se succèdent dans leur style propre à la fois sensible et mélodique. C’est ainsi que We Are Match conçoit la pop de son temps : électronique et honnête.

Pour les voir en live à Rock en Seine, ce sera dimanche 30 août à 14h30 sur la scène de l'industrie.  

(Marie Fabre)

Marina and The Diamonds

Marina est comme Florence et Christine, elle a décidé de prendre un nom de groupe alors qu'elle navigue en solo. Pour s'accompagner, elle a choisi des diamants qui font référence à son vrai nom de famille Diamandis (dont la traduction n'est autre que "diamants" en grec) et aussi – comme elle le dit elle-même – à ses fans. Née au Pays de Galles, c'est en 2005 que Marina décide d'adopter son nom de scène "Marina and The Diamonds". Comme beaucoup d'artistes, elle fait ses premiers pas dans la musique grâce à MySpace puis est repérée en 2008 par le cofondateur du label Neon Gold Records.

Son premier album, The Family Jewels, sort en 2010 et contient les tubes "Oh no!", "Obsessions" ou encore "I Am Not a Robot". Le succès est au rendez-vous. Suivent les opus Electra Heart en 2012 et Froot en 2015. C'est celui-ci que devrait défendre la chanteuse à Rock en Seine.

Fidèle à son univers pop acidulé, on y retrouve les rythmes catchy et ultra-efficaces qui ont permis à Marina and the Diamonds de percer. Alternant chansons punchy et ballades touchantes, l'album est taillé pour fonctionner en live. La voix puissante de la chanteuse galloise ne devrait laisser personne indifférent tout comme son énergie qui semble communicative.

Pour voir Marina and The Diamonds à Rock en Seine, rendez-vous samedi 29 août à 17h55 sur la scène de la Cascade. 

(Fanny Hubert)

Mark Lanegan Band

Il n'y a plus de chanteur comme Mark Lanegan. Rescapé de la scène grunge, il a toujours marché dans l'ombre du succès de ses confrères Nirvana et Pearl Jam lorsqu'il éraillait de son timbre rauque la candeur des débuts du grunge. Compagnon de route de musiciens aussi variés que Bertrand Cantat, PJ Harvey, Queens Of The Stone Age, Nick Cave, Moby, UNKLE, Isobel Campbell, Melissa Auf Der Maur, Greg Dulli, Mike Watt ou Eagles Of Death Metal, le désormais cinquantenaire crooner-rockeur n'a plus à faire ses preuves.

Auteur d'un dernier album hanté par ses sombres thèmes habituels, Phantom Radio, Lanegan devrait s'attarder sur sa prolifique discographie pour le bonheur des fans comme des néophytes. Faites nous confiance : Mark Lanegan en concert, c'est un voyage dans l'Amérique white trash version west coast. Ses cordes vocales infragraves balayeront Rock en Seine de leur souffle brûlant et mélancolique, de quoi transformer le mignon domaine de Saint-Cloud en antichambre du désert du Nevada.

Pour voir le Mark Lanegan Band en live à Rock en Seine, ce sera dimanche 30 août à 19h50 sur la scène de l'Industrie.  

(Théo Chapuis)

N'to

Depuis plusieurs années, Anthony, N'to pour les intimes, squatte les clubs européens avec pour unique arme sa techno/house minimale. Une musique particulièrement mélodieuse, reconnaissable parmi mille, et qui donne la part belle aux instruments, qu'il s'agisse de son marimba ou d'une guitare.

L'année dernière, il a, avec Worakls et Joachim Pastor, ses compagnons de fortune depuis pas mal de temps maintenant, créé le label Hungry Music, avec lequel ils balancent régulièrement des EPs, des remixes ou des vidéos en studio. Et alors qu'il sort d'une longue tournée de concerts un peu partout dans l'Hexagone avec ses deux compères, le Marseillais ne compte visiblement pas prendre de repos puisqu'il viendra clôturer le festival.

Pour voir N'to en live à Rock en Seine, rendez-vous dimanche 30 août à 22h15 sur la scène Pression live. 

(Arthur Cios)

Par Fanny Hubert, publié le 25/08/2015