Pokémon Go : le déclin, c'est maintenant

Il aura fallu un peu moins de deux mois pour que le monde se lasse des Pokémon.

giphy-9

© Pokémon Company

Depuis le début du mois d'août, de moins en moins de personnes se servent de l'application Pokémon Go. Après avoir combiné différentes données, le cabinet américain Axiom Capital Management a publié, le 22 août, une étude prouvant que le jeu est de moins en moins utilisé. Les graphiques diffusés par Bloomberg mettent notamment en valeur la baisse flagrante du nombre de personnes se connectant à l'application chaque jour. Le pic de 45 millions de connexions autour du 20 juillet n'a pas connu de rebond depuis et est retombé à 30 millions en un mois, sans promesse de remontée.

Publicité

Les actionnaires d'autres applications doivent en revanche être satisfaits de cette chute. Bloomberg rapporte en effet les propos de Victor Anthony, analyste d'Axiom Capital : "Vu l'augmentation rapide de l'utilisation de Pokémon Go à son lancement en juillet, les investisseurs étaient préoccupés que cette nouvelle expérience détourne les usagers qui passeraient moins de temps sur d'autres applications conçues pour le mobile." Ils peuvent donc souffler un peu.

L'évolution du nombre d'utilisateurs actifs quotidiens de Pokémon Go dans le monde. (© Axiom Capital Management)

L'application toujours téléchargée

En France, l'intérêt pour Pokémon Go semble avoir lui aussi diminué. Les vidéos de foules se lançant à l'assault de Leviators se font bien plus rares, comme les diverses histoires qui ont alimenté la folie du jeu plus tôt dans l'été. Sur Google Trends, lorsque l'on tape le mot clé "Pokémon Go", on remarque d'ailleurs que les recherches le concernant ont considérablement diminué en France, démontrant la perte d'intérêt pour le produit. Le pic du 21 juillet correspond au jour de sortie prévu un temps, l'autre, le 24 juillet, au véritable jour de la sortie de Pokémon Go en France. Depuis, c'est la chute.

Publicité

Publicité

L'engouement du début laisse place à une certaine lassitude. Le jeu, aussi captivant soit-il, ne propose rien de neuf, et les utilisateurs semblent en avoir fait le tour. L'application a été lancée au milieu de l'été, et on peut aussi penser que les départs en vacances ont primé sur la course aux Pokémon.

Cette baisse peut paraître impressionnante, surtout comparée à l'incroyable succès rencontré par le jeu au début. Mais elle doit tout de même être relativisée. Les chiffres démontrent qu'encore 30 millions de personnes sont connectées chaque jour au jeu, soit l'équivalent de la population du Pérou, et presque trois fois celle du Portugal. En parallèle, l'application Pokémon Go est toujours dans le top des applications téléchargées, et est actuellement numéro 3 du classement iTunes.

Par Salomé Vincendon, publié le 24/08/2016

Copié

Pour vous :