Les 15 jeux vidéo indispensables de la fin de l’année

Guerres, Lapins Crétins, écoles, espace, courses, jeux de rôle…

Après un début d’année du feu de Dieu, notamment de la part des jeux vidéo japonais, la fin de 2017 s’annonce aussi très dense pour l’industrie. On vous a sélectionné 15 jeux qui vont sortir dans les mois à venir – en majorité des AAA très populaires, mais pas que – et qui ont attiré notre attention.

Mario + The Lapins Crétins : Kingdom Battle

Le mariage improbable : Mario rencontre les Lapins Crétins, horripilantes créatures made in Ubisoft, le sauveur français du jeu vidéo. Il serait regrettable de juger le jeu par la seule présence des rongeurs (quelque part, où qu’il soit, Rayman broie du noir) car le mélange des deux univers semble illustrer ce que Nintendo ose faire depuis quelque temps : sortir de sa zone de confort. D’abord en prêtant son image, mais aussi en versant dans un genre que d’aucuns jugeraient, jusque-là, improbable : le jeu tactique en case par case, du même genre que XCom ou Wasteland. Kingdom Battle devrait être bien plus grand public, sans manquer de subtilités et de manières de diversifier le jeu. On s’attend à une passe décisive entre Nintendo et Ubisoft !

Publicité

Sortie sur Switch le 29 août.

Destiny 2

Ce n’est pas une surprise si le terrain de jeu géant et spatial de Bungie, créateur d’Halo, a droit à sa suite. Ce FPS en multijoueur contient aussi des mécaniques sorties de quelques autres genres, qui le rendent universel. Ce jeu peut vous intéresser si vous êtes fans de space opera, de jeu en ligne et d’une progression qui ressemble vaguement à celle d’un Borderlands à la troisième personne… et au premier degré. Vous voulez poursuivre une expérience résolument multijoueur dans l’espace avec vos amis ? Destiny 2 pourrait tout à fait faire le taf.

Publicité

Sortie sur PS4, Xbox One et PC le 6 septembre.

Metroid : Samus Returns

Chaque nouveau Metroid "classique" est un petit événement en soi. Qui n’aime pas Super Metroid ? Metroid : Zero Mission ? Metroid : Fusion ? Les mauvaises personnes, ou celles qui n’aiment pas les jeux vidéo. Ce fut donc une bonne nouvelle pour tous les autres quand Nintendo a annoncé Samus Returns sur 3DS – qui n’est autre que le remake d’un jeu sorti initialement sur Game Boy. Réalisé conjointement par Nintendo et un studio espagnol, Mercury Steam, la formule du titre est toujours la même. Vous incarnez Samus Aran, une chasseuse de primes suréquipée évoluant dans un environnement hostile, mais qui est aidée par une super armure que vous pouvez améliorer au fil de votre aventure. Il s’agit donc d’explorer, de dézinguer des aliens et de faire usage des bonnes capacités aux bons moments. La recherche des bonus cachés est toujours à l’avantage du joueur – rappelons que c’est quand même cette franchise qui a inspiré la moitié du nom du genre "Metroidvania" (en plus de Castlevania). Cette formule ultra classique a été mise à jour par des graphismes "modernes" – en tout cas pour une 3DS.

Publicité

Sortie sur 3DS le 15 septembre.

La Super Nes Mini

La Nes Mini avait cartonné. Ressortir ses vieilles consoles semble ainsi être une nouvelle stratégie gagnante pour Nintendo… si l’on accepte des câbles très courts et une bibliothèque arbitraire, imposée par le constructeur. N’oubliez pas : vous achetez une console, pas des cartouches. Ces dernières ne sont pas remises sur le marché pour autant. Nintendo retente donc l’expérience avec la console d’après, celle de 16-bits : la Super Nes. Grâce à cette réédition, vous retrouverez les sensations et les manettes d’antan, avec en prime des fonctionnalités bien d’aujourd’hui pour faciliter le jeu, comme la possibilité de faire des sauvegardes à tout moment. Cette version de l’iconique console peut combler une perte, un vide existentiel, ou tout simplement l’envie de (re)découvrir un catalogue culte et savamment choisi. Nintendo a fait une curation savante, avec notamment certains jeux japonais très connus mais jamais sortis légalement en Occident. On pense par exemple à Super Mario RPG et Star Fox 2. La liste complète est disponible sur le site officiel.

Publicité

Sortie le 29 septembre.

Danganronpa V3 : Killing Harmony

La troisième (et, normalement, dernière) édition de ce jeu de massacre un peu niché et adoré de ses fans pointe enfin le bout de son nez en France… et, pour la première fois, avec des textes traduits en français. Dans ce visual novel – plus ou moins un livre très interactif – 16 jeunes sont contraints à un jeu de massacre élaboré. Tous sont enfermés pour toujours, sauf si l’un d’entre eux commet un meurtre. À l’issue d’un procès, si le bon coupable est désigné, il passe à la casserole… sinon, c’est le cas de tous les autres et le meurtrier peut s’en aller.

Le tout est supervisé par un ourson-robot en peluche sadique. Vous incarnez l’un de ces élèves désignés par un talent ("la super pianiste", "le super tennisman", "le super robot", "le super… dictateur", etc.) et évoluez dans un univers dingue et pince-sans-rire. On alterne donc entre les phases d’enquête et les phases de procès, avec des mini-jeux qui font avancer les débats. Oui, Danganronpa est un Phoenix Wright : Ace Attorney au quinzième degré. À la fois idiots et intelligents, décomplexés mais aussi terriblement prenants, les deux premiers formaient déjà un ensemble immanquable. Le troisième devrait être du même tonneau, sinon mieux.

Sortie sur PS4, Vita et PC le 29 septembre.

Fifa 18

Que peut-on dire de neuf sur les Fifa ? La série, qui a coupé la chique aux PES il y a déjà bien longtemps, sort toujours fin septembre, généralement deux semaines après le roman annuel d’Amélie Nothomb (chacun ses références temporelles). Cette fois, la rumeur gronde : le concurrent serait plus beau et plus agréable. Serait-ce l’année du retour de l’outsider ? En attendant, vous pourrez jouer Neymar, le voir faire un dab après un but, et profiter de menus accompagnés d’une playlist toujours aussi léchée et éclectique.

Sortie sur PS4 et Xbox One le 29 septembre.

Cuphead

On a failli attendre ! L’un des plus grands serpents de mer vidéoludiques de notre temps pointe arrive enfin. Connu du grand public depuis 2013, (re)présenté chaque année à l’E3 de Los Angeles, il génère toujours autant d’intérêt. La principale caractéristique de ce jeu est sa direction artistique, qu’on croirait sortie d’un cartoon des années 1930. Cuphead est conçu pour faire penser à Steamboat Willie, et demeure un régal pour les yeux. Bien qu’il ait été maintes fois remanié et repensé (ce qui peut être inquiétant), la curiosité du public demeure. Au début, c’était une suite de combats de boss. Maintenant le contenu a été enrichi d’une véritable trame. Son design, irrésistible, donne vraiment envie.

Sortie sur Xbox One et PC le 29 septembre.

Forza Motorsport 7

C’est un autre cycle de l’industrie du jeu vidéo, qui concerne cette fois Microsoft, et plus particulièrement le catalogue de sa Xbox One. Les années paires, c’est un Forza Horizon qui sort, axé sur le fun, le sentiment de liberté, les espaces ouverts, les beaux paysages et avec une playlist qui vous fera forcément découvrir une dizaine de nouveaux morceaux exceptionnels. Les années impaires, c’est un Forza Motorsport qui sort, avec un angle bien différent. Nettement plus réaliste, Forza Motorsport est une simulation, ce qui implique une autre physique, un autre esprit de compétition, mais aussi une foultitude de voitures à essayer et, à chaque opus, de nouveaux terrains situés dans de nouveaux circuits. Pour ce septième volet, l’accent est mis sur la performance. Avec une Xbox One X et une télé adaptée, le jeu tourne en 4K et en 60 images par seconde.

Sortie sur Xbox One et PC le 3 octobre.

Wolfenstein II : The New Colossus

En 2014, un reboot de la série Wolfenstein par Bethesda a provoqué une grande surprise critique (exactement comme Doom deux ans plus tard). Le jeu était particulièrement prenant, parfois sensible, parfois jouissif, souvent maîtrisé. Et surtout : le plaisir de jeu était là. On atterrissait dans une uchronie où l’Allemagne avait gagné la Seconde Guerre mondiale. B.J. Blazkowicz, supersoldat ayant passé une quinzaine d’années dans le coma, s’échappe d’un asile mis à sac par des nazis et promet de se venger. Après nous avoir permis de détruire des robots nazis jusque sur la Lune, on voit mal quelles surprises la franchise pourrait nous réserver en reprenant les mêmes personnages. Mais on a confiance : le matériau de base est si bon.

Sortie sur Xbox One, PS4 et PC le 27 octobre.

South Park : L’Anale du Destin

Lui aussi est attendu depuis un bout de temps. Après South Park : The Stick of Truth, sorti en 2014, la presse et les joueurs s’attendent à un titre très semblable. Le premier était une reprise du style et des intrigues d’une partie de la série, sous la forme d’un jeu de rôle en tour par tour adoptant l’humour débile et scato de Cartman et compagnie. C’était (relativement) drôle, un peu trop facile et ça ronronnait un peu, mais il y avait quelque chose, le jeu était agréable à parcourir. L’Anale du Destin devrait être un peu la même chose, mais inspiré d’autres scènes et d’autres arcs de la série. On espère un jeu tout aussi drôle, insolent et qui puisse aussi bien parler aux fans qu’aux néophytes.

Sortie sur PC, PS4 et XboxOne le 17 octobre.

Super Mario Odyssey

Ça devrait être la locomotive de Nintendo pour la fin de l’année… et probablement pour longtemps. Il faut dire qu’un jeu de ce type est attendu depuis une décennie : une aventure du plombier plus complète, plus "traditionnelle" et qui dépasse la bête enfilade de niveaux, aussi bien conçus fussent-ils. Cette fois, on évolue dans une ville qui ressemble à New York, avec de vrais humains, et on peut balancer sa casquette partout pour prendre possession de tout ce qui bouge. Ambiance jazzy, niveaux variés et festifs : Super Mario Odyssey pourrait reproduire l’exploit du démentiel Super Mario Galaxy, qui fêtera alors ses dix ans. On attend avec impatience de voir comment la série va évoluer après le tournant radical qu’a fait prendre Breath of the Wild à la série des Zelda.

Sortie sur Switch le 27 octobre.

Assassin’s Creed Origins

La série emblématique d’Ubisoft reprend du service après un hiatus de deux ans – ce qui est assez inhabituel dans un planning qui, depuis dix ans, fait sortir un jeu par an, mécaniquement, deux mois avant Noël. Pour ce dixième jeu de la série principale, on retourne en arrière dans le temps, pour entamer un voyage dans l’Égypte antique, et croiser César, Marc-Antoine et Cléopâtre. Indispensable de fin d’année, Origins sera un volet de test : un développement plus long et plus espacé sera-t-il bénéfique à la franchise, après plusieurs jeux décriés pour leur manque de finitions ?

Sortie sur Xbox One et PS4 le 27 octobre.

Call of Duty : WWII

Le duel des titans du FPS aura de nouveau lieu début novembre ! La saga Call Of Duty quitte le monde des uchronies pour retourner dans un univers volontairement raccord avec l’Histoire, hors des libertés de Wolfenstein. Résistance, Normandie, sang et larmes sont prévus pour ce nouvel épisode. La concurrence avec Battlefield, dont le dernier opus fut particulièrement réussi et loué par la presse et les joueurs, s’annonce rude.

Sortie sur PS4 et Xbox One le 3 novembre.

Need for Speed : Payback

Étrangement, la série des Need for Speed, c’est comme les versions de Windows : un jeu sur deux est vraiment bien, et l’autre est miné, au bas mot, par quelque chose. C’est pour cela qu’on suit toujours la série (par intermittence) et qu’on attend le prochain opus, Payback, qui promet d’être aussi nerveux que la série des Burnout, quitte à en imiter le style – notamment dans ces nombreux ralentis qui ponctuent chaque crash. On verra bien début novembre si le fun est au rendez-vous !

Sortie sur Xbox One et PS4 le 10 novembre.

Star Wars : Battlefront II

Et pour finir, voilà quelque chose pour les fans de Star Wars, un univers toujours largement exploité par les studios de jeu vidéo. Vous pourrez allègrement servir la République ou le côté obscur dans ce jeu d’action qui mêle les nombreuses ères de la saga. Un jeu pour les fans et les amateurs de plaisirs simples en multijoueur (et en solo aussi, le premier opus ayant fait l’impasse sur cette offre des plus basiques).

Sortie sur Xbox One, PS4 et PC le 17 novembre.

Par Benjamin Benoit, publié le 25/08/2017

Pour vous :