AccueilEngagé·e·s

TikTok à nouveau attaqué en justice par ses modérateurs de contenu

Publié le

par Lisa Coll

Ils affirment que leur travail les a traumatisés.

TikTok à nouveau attaqué en justice par ses modérateurs de contenu

cc pixabay

Un nouveau procès est en cours contre TikTok et sa maison-mère ByteDance, d’après CNN Business. Ashley Velez et Reece Young, deux anciens modérateurs de contenu affirment que leur travail consistait à examiner "un contenu non filtré, dégoûtant et offensant", y compris "l’abus sexuel d’enfants, le viol, la torture, la bestialité, la décapitation, le suicide et le meurtre", selon une plainte déposée jeudi devant un tribunal de district de Californie contre la plateforme populaire.

Concrètement, ils accusent l’entreprise de négligence et déplorent un manque de suivi, notamment psychologique, pour protéger les modérateurs et les soutenir après que ces derniers ont examiné ce type de contenu. "En exigeant que les modérateurs de contenu examinent de gros volumes de contenu graphique et répréhensible, les défendeurs exigent que les modérateurs de contenu se livrent à des activités anormalement dangereuses", mentionne la plainte, ajoutant que la société "ne met pas en œuvre les meilleures pratiques reconnues pour atténuer les risques nécessairement causés par de telles pratiques."

TikTok déjà poursuivi en justice

En décembre dernier, la salariée Candie Frazier avait également porté plainte pour des faits similaires. Elle affirme avoir développé "de l’anxiété, de la dépression et un trouble de stress post-traumatique" suite à son activité de modératrice.

Un porte-parole de TikTok n’a pas souhaité faire de commentaires sur les litiges en cours, mais dit proposer "une gamme de services de bien-être afin que les modérateurs se sentent soutenus mentalement et émotionnellement".

"Nous nous efforçons de promouvoir un environnement de travail bienveillant pour nos employés et sous-traitants", a déclaré le porte-parole de TikTok en décembre. "Notre équipe de sécurité s’associe à des entreprises tierces pour le travail essentiel d’aide à la protection de la plate-forme et de la communauté TikTok". Candie Frazier a abandonné les poursuites en février et réfléchit à une autre alternative, selon son avocat.

À voir aussi sur konbini :