AccueilEmoji cœur

Du love, de la fantasy et de la queerness : nos 3 coups de cœur séries de la semaine

Publié le

par Marion Olité

©Netflix/Amazon/Téva

Chaque semaine, Biiinge vous recommande les meilleures séries qui viennent de sortir.

Cette semaine du 15 au 21 novembre a apporté son lot de nouveautés côté séries. On braque les projecteurs sur trois d’entre elles, qu’on vous recommande chaudement.

#1. Christmas Flow

Voilà une belle surprise du côté de la plateforme n° 1 en France : Netflix lance la saison des fêtes de Noël en dépoussiérant le genre de la rom-com, qui en avait bien besoin ! En trois épisodes drôles, colorés et ultra-maîtrisés côté écriture, cette nouvelle série qui sent bon la cannelle raconte l’improbable rencontre amoureuse entre un rappeur accusé d’avoir tenu des propos misogynes dans une de ses chansons (Tayc), et une journaliste féministe (Shirine Boutella). Une vision inédite du fameux "les opposés s’attirent" et un coup de foudre qui aurait pu se dérouler dans les locaux de Konbini !

En tout cas, le cahier des charges est rempli avec une belle aisance, plus une touche de modernité et de pertinence sociétale qui manquent à trop de comédies françaises. En s’intéressant à des sujets contemporains – le monde du rap devenu mainstream ces dernières années, la nouvelle vague de jeunes féministes engagées sur les réseaux sociaux – et en plaçant au cœur du récit des personnages issus de la diversité, les scénaristes ouvrent le champ des possibles. Résultat : Christmas Flow est une comédie romantique de Noël fraîche et pas boring.

Où ? Sur Netflix.

Pour qui ? Les fans de rom-coms contemporaines et de Tayc !

#2. La Roue du temps

Où ? Sur Amazon Prime Video.

Pour qui ? Ceux et celles qui attendent le retour du Seigneur des anneaux en série.

#3. Sort of

Découverte lors du dernier festival Séries Mania, cette nouvelle série nous vient tout droit du Canada. Écrite et jouée par Bilal Baig, elle nous plonge dans le quotidien de Sabi Mehboob, une jeune personne non-binaire qui travaille comme baby-sitter le jour et dans un bar la nuit. Alors que Sabi s’apprêtait à partir vivre à Berlin avec sa BFF, iel se ravise, pris·e de compassion à la suite d’un coup du sort qui s’abat sur la famille pour laquelle iel travaille.

À l’image de son personnage principal, Sort of est une dramédie chaleureuse, à l’humour délicieusement décalé. On est conquis·es par l’écriture sensible et nuancée de Bilal Baig, auteur·rice prometteur·se dont on suivra la carrière avec intérêt. En huit épisodes d’une vingtaine de minutes, sa première série intimiste lui permet d’explorer un héritage culturel pakistanais pas simple à accorder avec une identité queer, symbolisé par la relation compliquée entre Sabi et sa mère. Une pépite à ne pas rater et une représentation (trop) rare d’un personnage queer et racisé qui a réussi à passer l’Atlantique.

Où ? Sur Téva et 6Play.

Pour qui ? Les amateur·rice·s de séries "tranches de vie" façon Girls, qui recherchent de la fiction LGBTQ+. 

À voir aussi sur konbini :