AccueilÉDITO

Pourquoi Theresa May a-t-elle convoqué des législatives anticipées ?

Publié le

par Lydia Morrish

Et si Theresa May était une fine stratège ?

Si vous vous réveillez à peine ou que vous vivez sur Mars, il faut que vous le sachiez : Theresa May, la Première ministre britannique, a convoqué ce matin des élections législatives anticipées, qui se tiendront le 8 juin, soit dans six semaines. La nouvelle a pris de court de nombreux électeurs britanniques.

Si selon Theresa May, cette décision à été prise "à contrecœur", afin de "rassembler" un pays de plus en plus divisé, il semble que la manœuvre vise en fait à la maintenir aux plus hautes fonctions du Royaume-Uni. De fait, Theresa May n'a pas été élue à son poste : elle y est parvenue à la suite de la défection de David Cameron, quelque temps après le référendum du Brexit. Beaucoup se demandent donc quelles raisons la poussent à convoquer ces élections, les hypothèses battent leur plein. On vous en présente quelques-unes.

Il lui faut une légitimité

Theresa May n'ayant pas accédé au pouvoir par le biais d'élections législatives, elle a besoin d'un mandat confié par les électeurs pour conduire le pays dans la marche du Brexit. Si elle s'assure les suffrages des Britanniques, elle aura plus de latitude dans ses décisions.

Theresa May, une opportuniste ?

Elle avait assuré qu'elle n'organiserait pas d'élections anticipées. Voilà le résultat. Ce revirement montre l'opportunisme de la dirigeante britannique, qui souhaite profiter de la faiblesse de l'opposition. Pendant que la Parti travailliste se déchire autour de son leadership, Theresa bénéficie d'un soutien des médias mainstream et ne doute pas de sa victoire lors de cette élection.

Chargement du twitt...

Elle a tout à gagner

Si les conservateurs gagnent – à nouveau – les élections législatives, ce qui est hautement probable étant donné la précipitation dans laquelle s'organise le scrutin, Theresa May pourra tranquillement imposer ses mesures, tout en affirmant sa stature internationale.

Elle n'a jamais compté faire autrement

En dépit de ses dénégations incessantes, elle n'a jamais compté se passer d'élections anticipées. Cela s'inscrit dans une stratégie, élaborée depuis quelque temps déjà, qui lui permettra d'asseoir sa stature internationale tout en réaffirmant son rôle central sur l'échiquier politique britannique. Face à une population divisée, ces élections permettraient à May de mieux régner.

À lire -> 25 prix Nobel d'économie dénoncent le programme de Marine Le Pen

À voir aussi sur konbini :