AccueilÉDITO

Quand Gucci se met aux mèmes pour promouvoir sa nouvelle collection

Publié le

par Lydia Morrish

Les campagnes promotionnelles ont trouvé un nouveau moyen de s'infiltrer sur les réseaux sociaux. Votre bloqueur de publicités ne peut plus rien pour vous.

Les mèmes font désormais tellement partie de nos vies que même des marques les utilisent pour promouvoir leurs produits. Persuadée qu'elle peut faire des merveilles en marketing, la maison Gucci a lancé un projet artistique et collaboratif pour présenter sa dernière collection, reprenant notamment le mème du "starter pack" ou celui du "poing d'Arthur".

Intitulé "#TFWGucci", le projet a fait appel à certains des créateurs de mèmes les plus populaires de ces derniers temps : @textsfromyourexistentialist@champagneemojis@CabbageMemes, et @beigecardigan. La marque a également recruté de grands noms de la photographie, de l'art et du design pour penser l'identité visuelle de ses mèmes, comme l'illustratrice londonienne Polly Nor, le photographe John Yuyi, le duo Christto & Andrew ou encore l'artiste pluridisciplinaire Amanda Charchian.

Le résultat est en rupture totale avec l’univers habituel de la haute couture. Avec des images qui interpellent, chaque publicité fait réfléchir. Mais que doit-on en conclure quand une multinationale pompe la culture du Net pour attirer des clients ? On est toujours sceptiques quand une entreprise s’approprie un phénomène issu de la culture populaire. Comme quand Pepsi a récupéré le combat des Afro-Américains pour vendre des canettes. L’adoption par Gucci du format minimaliste des mèmes s'inscrit dans la même lignée. Désolée d’être rabat-joie, mais il ne faut pas oublier que la campagne de Gucci reste de la publicité.

Traduit de l'anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :