AccueilÉDITO

En Espagne, Desigual perce des préservatifs dans une publicité

Publié le

par Sarah Barbier

A l'occasion de la fête des Mères espagnole, Desigual a dévoilé un spot publicitaire montrant une jeune fille percer des préservatifs avec une épingle. Une campagne mal vue qui a provoqué un scandale en Espagne.

Dans une publicité à l'occasion de la fête des Mères (le 4 mai en Espagne), Desigual a mis en scène la mannequin Isabelle Cañete. Cette dernière danse devant son miroir et glisse un cousin sous sa robe histoire de voir à quoi elle ressemblerait si elle était enceinte.

Ensuite, à l'aide d'une épingle, elle s'amuse à percer plusieurs préservatifs encore dans leur emballage, le tout avec un air mutin et des sourires à tire larigot. S'ensuit alors un "Joyeuse fête des Mères !" et le slogan de la marque de prêt-à-porter espagnole, "La vida es chula" ("La vie est cool").

Bien que la phrase "Fiction publicitaire, ne pas essayer à la maison" apparaît en bas à droite de la vidéo, de nombreux Espagnols ont été choqués.

Comme l'indique le site Les Inrocks, certains ont pu croire dans un premier temps à un acte militant dénonçant le futur projet de loi interdisant l'IVG tandis que d'autres se sont insurgés de voir la femme apparaître comme un être machiavélique capable de faire un "enfant dans le dos". Mais surtout, beaucoup ont pointé du doigt le message irresponsable de la publicité en matière de maladies sexuellement transmissibles.

Et c'est à travers le hashtag #tudecides que des Espagnols se sont insurgés sur les réseaux sociaux. L'association féministe Dones amb Iniciativa juge la publicité "irresponsable, frivole et discriminante", et demande son retrait.

Face au scandale et aux multiples demandes de retrait, Desigual a répondu dans un communiqué qu'elle ne "souhaitait pas choquer la sensibilité des téléspectateurs", que le film faisait figurer la mention "fiction publicitaire", et que la vidéo "ne promeut pas un modèle de vie" mais appelle à la "libération personnelle". 

Comme le rapporte le quotidien El Mundo, la marque explique rester fidèle à sa "politique transgressive" :

Ce spot est une invitation au rêve, à lutter pour ce que nous voulons et à prendre nos propres décisions. Le slogan de la nouvelle campagne, "tu choisis", est le cri de la femme pour sa libération personnelle, pour poursuivre ses objectifs et prendre le contrôle de sa vie.

Par "politique transgressive", Desigual fait référence aux nombreuses polémiques auxquelles elle a dû faire face dans son passé publicitaire. Ainsi, ce n'est pas la première fois que la marque est accusée d'être provocatrice. En 2012 déjà, elle proposait une campagne intitulée "J'ai un plan : séduire mon chef". Sans parler de son fameux concept "entrez en sous-vêtements, sortez habillé" pour l'ouverture des soldes.

À voir aussi sur konbini :