AccueilÉDITO

Des vacances sans réseau téléphonique : quelles destinations pour décrocher vraiment ?

Publié le

par Marie Houssiaux

Un cottage à louer à Llowes, dans la campagne galloise ©Tripadvisor

Il y a ceux qui partagent tout de leurs vacances sur les réseaux sociaux, et ceux pour qui, au contraire, évasion doit rimer avec déconnexion. Si vous rêvez de vacances sans smartphone, pourquoi ne pas carrément opter pour une destination sans wi-fi ? Petite sélection de lieux de villégiature plus ou moins lointains, où vous n'aurez pas à vous soucier de trouver du réseau.

Si la perspective de devoir se passer de connexion paraît cauchemardesque à la plupart d'entre nous, elle fait pourtant rêver un nombre toujours plus grand de vacanciers, conscients d'entretenir avec leur smartphone, leur tablette ou leur ordinateur un rapport irrationnel. Dans une société de plus en plus addict à ces moyens de communication, certains aspirent en effet à une parenthèse "digital detox". L'expression est apparue il y a quelques années, en même temps que les premières cures : des hôteliers, prenant conscience du potentiel représenté par ces accros d'un nouveau genre, ont commencé à imaginer des formules spécialement conçues pour eux, où le téléphone est confisqué à l'arrivée et rendu au terme du séjour seulement.

Mais ces cures ne sont pas l'unique recours pour qui veut se déconnecter quelques jours. Bien que le gouvernement français ait fait de la fin des "zones blanches" une priorité et promis que toutes les communes du territoire seraient couvertes en téléphonie et Internet mobile avant la fin 2016, il reste encore, en France et ailleurs, des endroits préservés de tout réseau. Une bonne nouvelle pour les hyperconnectés en quête de sevrage, et plus généralement pour tous les vacanciers qui veulent profiter de leurs congés pour limiter leurs contacts avec le monde extérieur. Voici, spécialement pour eux, quelques idées de séjours digital detox… À deux pas d'ici, ou beaucoup plus loin.

Dans un cabanon en Corse-du-Sud

Antoine et Babeth sont les propriétaires d'un adorable cabanon en pierre situé au cœur d'une oliveraie centenaire, dans le village corse d'Ota. Ici, pour un prix moyen de 76 euros la nuit, on peut séjourner à cinq personnes dans un site exceptionnel classé au patrimoine mondial de l'UNESCO : le parc naturel régional de Corse. La location, qui se compose d'un cabanon en pierre, d'une tente safari et d'une cuisine d'été couverte, séduit les vacanciers pour son calme, sa proximité avec la montagne, la forêt d'Aïtone et la réserve naturelle de Scandola, mais aussi et surtout pour la promesse d'un séjour au contact de la nature et loin des nouvelles technologies puisqu'il n'y a aucun réseau wi-fi aux alentours.

(© Oliveraie de Lancone)

Le site de locations de vacances Homelidays propose cinq autres lieux de villégiature situés en pleine nature et sans réseau pour des vacances "off".

Dans un gîte en Pays cathare

Le village de Ribouisse, situé dans l'Aude, n'est quasiment pas couvert par les réseaux de téléphonie mobile. Une jolie demeure, répertoriée parmi les gîtes de France, y est proposée à la location tout au long de l'année. L'endroit, qui se prête idéalement aux siestes à l'ombre et aux barbecues à la belle saison, a également l'avantage d'être à proximité de nombreux sites touristiques parmi lesquels le canal du Midi, Castelnaudary – célèbre, notamment, pour son cassoulet –, Carcassonne et même Toulouse, à seulement 45 minutes de route. Un conseil : profitez au plus vite de cette adresse charmante et bucolique, car la propriétaire des lieux envisage d'y installer une box pour se connecter à Internet dans un proche avenir. Mais vous pourrez toujours échapper aux coups de fil intempestifs et, avec un peu de bonne volonté, renoncer à saisir l'interminable clé WEP pendant la durée de votre séjour…

(© Gîtes de France)

À partir de 255 euros par semaine. Cette adresse est à retrouver sur le site des Gîtes de France.

Dans la campagne belge, près de Namur

Élisabeth, la propriétaire belge de la Sourcerie, a aménagé sa maison pour y accueillir des électrohypersensibles, comme elle. Mais son « oasis de paix », comme elle définit elle-même sa demeure sur son site, n'est pas réservée uniquement à ceux qui souffrent d'une intolérance aux champs électromagnétiques. Tout le monde peut y séjourner quelques jours pour s'offrir un retour à l'essentiel dans un lieu on ne peut plus sain, où l'on mange des choses bonnes pour la santé en passant en revue les principes élémentaires d'une bonne hygiène de vie. Ici, on ne se passe pas seulement de son téléphone : on épargne à son organisme tout ce qui est susceptible de lui nuire. Tout un programme !

La maison d'Élisabeth près de Namur. (© La Sourcerie)

300 euros pour 3 jours en pension complète avec les ateliers. Plus d'informations sur le site de la Sourcerie

Dans un chalet d'alpage en Suisse

Le chalet d'alpage Seewlialp, au cœur des montagnes suisses, est tellement déconnecté qu'en 2011, Suisse Tourisme l'avait choisi pour un concours offrant des vacances sans Internet ! Situé à 2032 mètres d'altitude, ce chalet de montagne au confort spartiate est parfait pour des vacances entre amis, puisque son dortoir peut accueillir jusqu'à 20 personnes. Un spot idéal pour des vacances sans portable et au grand air, entre randonnées, balades autour du lac, contemplation des paysages somptueux et lâcher-prise au milieu des vaches et des edelweiss.

Le chalet d'alpage de Seewlialp, dans les montagnes suisses. (© Page Facebook de Seewlialp)

Moins de 15 euros la nuit par adulte. Plus d'informations sur la page Facebook du chalet (avis aux germanophones !)

Dans un cottage au pays de Galles

Sélectionné par TripAdvisor parmi une dizaine d'autres destinations propices à la déconnexion, ce ravissant cottage situé dans le petit village gallois de Llowes est la parfaite retraite pour les amoureux de campagne et les voyageurs en quête d'isolement. Le voisinage se limite en effet à quelques moutons, vaches et poneys, qui paissent en profitant de la jolie vue sur les Black Mountains. Un panorama qui s'apprécie également depuis le jacuzzi extérieur, parfait pour oublier qu'on ne capte pas à des kilomètres à la ronde. Et si c'était ça, le vrai luxe ?

Un cottage à louer à Llowes, dans la campagne galloise. (© TripAdvisor)

Cette location, proposée à partir de 608 euros la semaine, est à retrouver parmi les 11 destinations "digital detox" sélectionnées en février 2016 par le site TripAdvisor (article en anglais).

En Guadeloupe, sur un arbre perché

« Pas de TV ni de téléphone dans les habitations », promet le site Internet de l'écolodge Tendacayou, niché dans la forêt tropicale guadeloupéenne. Ici, on vient pour opérer une déconnexion totale, profiter du cadre luxueux et verdoyant, mais aussi s'adonner au farniente dans la piscine ou le spa. Les 11 bungalows en bois, chaleureux et colorés, offrent une vue superbe sur la végétation généreuse et la Caraïbe : la promesse de vacances de rêve, parfaites pour narguer les copains sur Facebook et Instagram… Mais seulement une fois de retour à la maison !

Les cabanes de Tendacayou. (© Voyageurs du Monde)

Dès 194 euros la nuit. Une destination à découvrir sur le site de Voyageurs du Monde, qui propose plein d'autres idées de séjours digital detox.

À voir aussi sur konbini :