AccueilÉDITO

Avec "Animé 100", la Japan Expo célèbre en beauté le centenaire de l’animation japonaise

Publié le

par Kirkis

Goldorak, Mon voisin Totoro, City Hunter ou encore Cat’s Eye… À l’occasion des 100 ans de l’animation japonaise, la prochaine édition de la Japan Expo proposera une exposition présentant 100 anime cultes.

En 1917, Jun’ichi Kōuchi réalisait Namakura Gatana. Il raconte sur fond jaune l’histoire d’un samouraï se faisant arnaquer par un marchand qui lui vend un sabre émoussé. Ce court-métrage muet qui ne paye pas de mine est en réalité le premier film d’animation japonais de l’histoire.

Cela fait donc un siècle cette année que les anime existent et, en cent ans, les techniques ont grandement évolué. Le succès est au rendez-vous partout autour du monde, et l’animation nippone est aujourd’hui une véritable industrie.

Afin de célébrer ce centenaire, la Japan Expo a décidé de marquer le coup avec "Animé 100", une exposition rétrospective qui présentera les 100 anime les plus importants. Quatre-vingts films datant de la période 1917-1999 ont été sélectionnés par un jury d’experts, et 20 anime, sortis après 2000, par le public.

"Animé 100", c’est aussi des invités de marque : Takuya Wada, qui a travaillé sur Cobra et Cat’s Eye, Masami Suda, qui a récemment conçu les personnages de la première saison de Yo-kai Watch, Takuo Noda, qui a créé les personnages de Capitaine Flam, ou encore Shichiro Kobayashi qui a imaginé les décors et l’ambiance de Rémi sans famille et Le Collège fou, fou, fou.

Et cet événement a trouvé un parrain de choix : Masao Maruyama. Du haut de ses cinquante ans de carrière, il a participé aux grands succès de l’animation : Astro, le petit robot, Tokyo Godfathers, Ashita no Joe ou encore Death Note.

<em>Cat’s Eye.</em> (© TMS Entertainment)

<em>Rémi sans famille.</em> (© TDR)

<em>Ashita no Joe</em>. (© TDR)

Des projections exclusives

Toujours dans le cadre de cette expo, la Japan Expo projettera Chibineko Tom no Daibouken. Ce film pour enfants de Ryūtarō Nakamura a été réalisé en 1992, soit presque vingt ans avant sa mort en 2013. Œuvre "fantôme", elle n’a jamais eu la chance d’être diffusée sur grand écran. C’est donc l’occasion de se rattraper.

Affiche du film <em>Chibineko Tom no Daibouken</em> de Ryūtarō Nakamura.

Autre anime oublié : Momotaro, le divin soldat de la mer, de Mitsuyo Seo. Ce film de propagande a été commandé par le gouvernement japonais durant la Seconde Guerre mondiale. Après la capitulation du Japon en 1945, on a cru les négatifs disparus, jusqu’à ce que l’on en retrouve une copie en 1982. Plus de soixante-dix ans après sa sortie, il sera projeté durant la Japan Expo.

À lire -> Au Japon, dans les coulisses d’un studio d’animation

La Japan Expo se déroulera du 6 au 9 juillet prochains, au parc des expositions de Paris-Nord Villepinte.

À voir aussi sur konbini :