XL Recordings a amassé 67 millions de dollars : merci Adele

Lors de ces dernières années, Adele a été l'un des plus gros cartons de l'industrie musicale. XL Recordings, label de l'artiste, a réalisé 67 millions de dollars de profits en 2011. 

79 semaines dans le top 10 aux États-Unis et 24 fois numéro un dans le monde : le deuxième album d'Adele a engendré près de 67 millions de dollars de profits pour le compte de XL Recordings. Une aubaine pour le label établi à New York, maison mère d'artistes comme The XX, Dizzie Rascal, Vampire Weekend ou encore Friendly Fires, Gorillaz et Weezer. Un des plus beaux line-up, en terme de qualité, que l'industrie musicale propose actuellement.

Publicité

Pour Adele, ce sont près de 18 millions de copies de son album 21 qui ont été vendus. Résultat, XL Recordings a réalisé un chiffre d'affaire de 181 millions de dollars  en 2011, soit une augmentation de 400% par rapport à 2010. Sur ces 181 millions de dollars, le label new yorkais a payé 27 millions de dollars de dividendes (la moitié à la maison mère, Beggars Group, l'autre moitié au fondateur du label, Richard Russell).

Cependant, Martin Mills, porte-parole de Beggars, a mis un bémol à ce succès. Dans un communiqué, il a affirmé :

"Le prochain album d'Adele ne devrait pas sortir avant quelques années et il est, à l'heure actuelle, impossible d'en prévoir les ventes. Cependant, nous considérons cette année comme exceptionnelle".

Publicité

Laissons les chiffres de côté et écoutons nous la dernière production d'Adele, en collaboration avec le compositeur Thomas Newman et pour le compte du prochain James Bond, Skyfall :

Source : The New York Times

Publicité

Par Louis Lepron, publié le 17/10/2012

Pour vous :