Vidéo : quand Gérard Depardieu soutient un dictateur

Gérard Depardieu était présent le 5 octobre lors de la fête annuelle de Grozny. Il a célébré la Tchétchénie et son président de la République Ramzan Kadyrov, responsable de nombreux crimes.

Alain Delon et Lola Karimova (l’une des filles du dictateur d’Ouzbékistan), Mireille Mathieu et Vladimir Poutine et maintenant Gérard Depardieu et Ramzan Kadyrov. Dans une "république" de Tchétchénie qui n'a de république que le nom, l'acteur français a célébré le 5 octobre dernier la fête annuelle de Grozny et l'anniversaire du président de la République tchétchène Ramzan Kadyrov.

Publicité

Il a ainsi déclaré, face caméra et face au président tchétchène :

« Gloire à Grozny, gloire à la Tchétchénie, gloire à Kadyrov » !

Publicité

Le président Ramzan Kadyrov a notamment été accusé d'être responsable de l'assassinat de la journaliste russe Natalia Estemirova en 2009. Elle enquêtait sur la violation des droits de l'homme en Tchétchénie. A l'époque, la fédération internationale des droits de l'homme avait alors déclaré :

« Si M. Kadyrov n'est pas directement responsable de ce meurtre, il en a en tout cas clairement à l'avance absous les auteurs. Et les autorités russes ont accepté cela sur leur sol, elles ont laissé faire, elles en portent la responsabilité. »

Encore une fois, il semble que les acteurs et actrices français aient la fâcheuse tendance à se retrouver dans la même pièce que bon nombre de dictateurs et chefs d’États peu scrupuleux en ce qui concerne le respect de la loi et des droits de l'homme.

Publicité

Source : Rue89

Par Louis Lepron, publié le 23/10/2012

Pour vous :