Mode, musique, sport : rencontre pop avec Usain Bolt

Il y a une petite semaine, Usain Bolt était à Sofitel Paris Arc de Triomphe, tranquillement posé dans son canapé. Interview pop en bonne et due forme.

Benjamin Marius petit - benjaminmariuspetit.com

Publicité

Lucky Luke peut bien garder ses contrées de l'Ouest, Usain Bolt est lui, le mec le plus rapide de l'univers. Huit fois champion du monde et autant de records, le sprinter court les lignes comme les interviews, le classico d'un sportif de renommée mondiale.

Mais dans ce planning-saucisson, quid de ce qui fait la vie d'un mec de 27 piges tout droit débarqué de Jamaïque ? Qui est Usain Bolt ? Pour répondre à ces questions, on a parlé musique, mode et Internet. Et on en a appris des choses sur l'une des figures les plus importantes qu'ait connu le monde du sport.

Usain Bolt : un chrono au top

Traduction de Bolt : courte flèche. En traversant les pistes, Usain Bolt a donné à son nom l'écho de son destin. Un destin grand, comme lui (1m96) et qui explique entre autres pourquoi le monde est à ses pieds.

Publicité

Sponsors, training, journalistes, hôtels. Quand on arrive  à l'Hôtel Paris Sofitel Arc de Triomphe, on patiente déjà mais pas autant que le sportif qui a enchaîné les entretiens. Quand vient notre tour, la main se serre haut, son visage montre des signes de fatigue mais sa légendaire timidité ne l'empêche pas d'afficher une bonne dégaine, sourire en prime. Ce mec a définitivement le style.

Usain Bolt (Crédit Image Benjamin Marius Petit)

Usain Bolt aime la mode et ce n'est pas pour rien qu'il est devenu l'égérie de nombreuses marques qui se l'arrachent comme le string de Madonna (il fut un temps) :

Publicité

J'adore la mode mais je suis plus sensible au style, à l'attitude qu'aux marques en général. J'aime bien quand ça reste basique et pas trop flashy. Il faut aussi que je me sente à l'aise. Ce que je porte le plus c'est les t-shirts et les sweats. Je peux aussi être plus classe et même porter des costumes tout de même. Tant que c'est simple et pas trop bariolé.

Usain Bolt, un mec simple, on l'aura compris

Sprinter & surfer... du web

Les gens qui n'ont pas développé d'addictions virtuelles sont de moins en moins nombreux. On a tous peu ou prou un compte Facebook ou Twitter que l'on consulte quotidiennement. Mais quand on s'appelle Usain Bolt et qu'on a des centaines de pages fans, une question se pose : les réseaux sociaux, plaisir ou travail ?

Publicité

Je vais beaucoup sur Internet, j'adore ça ! Je suis souvent sur Facebook, ça me permet de garder le contact avec mes amis et mes proches quand je suis loin. Sinon je publie peu si ce n'est pour donner un avis sur un film que j'ai vu ou faire des check-in quand je suis en voyage.

Il ne s'arrête pas au réseau de Mark Zuckerberg :

Là où je vais le plus souvent, c'est YouTube. Je consulte toutes les dernières vidéos, notamment musicales. Les derniers clips, les derniers sons : j'essaye de me tenir informé de ce qui sort. Je regarde aussi des vidéos de sport, surtout le BMX.

Usain Bolt à travers la lucarne (Crédit Image Benjamin Marius Petit)

C'est ainsi que l'on apprit qu' Usain Bolt était fou de BMX. Et c'est pourtant pas faute d'avoir dit lors de sa récente interview au Monde que "nous, les Jamaïcains, nous ne sommes pas vraiment attirés par le vélo. On joue au foot, au cricket, on aime la boxe. J'ai regardé pas mal de fois le Tour de France. C'est trop de travail, le cyclisme".

Bolt, futur beat de la musique ?

Même lorsqu'il n'a pas le niveau, Usain Bolt a l'intérêt vif et sans limite. Et ce n'est pas seulement le cas pour le BMX : depuis quelques temps, il livre des DJ set à travers le monde.

Si le sportif a encore des progrès à faire pour faire bouger les foules, c'est avec beaucoup de sérieux qu'il considère son activité musicale. Histoire d'approndir le sujet, on lui a demandé quelle était sa chanson préférée. Il nous a un peu envoyés sur les roses :

C'est pas une histoire de track ! (shbim). Je ne pense pas qu'un DJ puisse avoir une track préférée parce que s'il est DJ, il se doit d'écouter le plus de musique possible et ça se renouvelle chaque jour donc comment choisir un seul titre ?

K | Mais on a tous deux ou trois sons qu'on écoute plus que d'autres. Tu écoutes quoi en ce moment par exemple ?

J'écoute beaucoup Major Lazer et il y a un titre aussi que j'aime beaucoup... (il cherche). C'est une chanson de Drake, "Started From The Bottom". J'adore cette chanson parce que c'est mon histoire, elle résume ma vie.

K  | Major Lazer et Drake, ça reste mainstream mais ce sont deux styles différents. Comment tu abordes la musique dans ton activité de DJ ?

Je suis en phase d'apprentissage alors j'écoute tout ce qui peut me tomber sous la main. J'essaie vraiment d'écouter le plus de sons possibles. Au-delà de tout, ce que je cherche, c'est le bon beat.

K  | Tu prends la musique très au sérieux. On peut espérer une mixtape dans les semaines à venir ?

(rires) J'adore la musique, j'ai essayé de me mettre à bosser sérieusement en studio, on a déjà enregistré des trucs. Mais quand j'y vais, je suis avec des amis musiciens. On essaye des choses, c'est une inspiration commune, un état d'esprit que j'aime beaucoup : on "expire la vibe". C'est surtout cette énergie qui me plait dans la musique, l'adrénaline de la scène. Pour l'instant, c'est de cette façon que j'aime faire de la musique.

Usain Bolt (Crédit Image Benjamin Marius Petit)

K | Après une carrière sur les pistes de courses, le projet de la retraite c'est de faire carrière sur les pistes de sons ?

Pour l'instant je continue à "expirer la vibe" mais quand j'aurai fini de courir, oui j'y pense, bien sûr (sourire). J'ai des amis avec qui je parle beaucoup de ça, comme le chanteur Chris Martin par exemple [le chanteur de Reggae jamaïcain, ndlr] qui me conseille de créer un label. Après la retraite, je verrai ça.

K | Affaire à suivre donc ! Et pour clore cette interview POP, trois mots qui te définissent ?

Humble, fun, awesome.

Sur ce dernier mot, il explose de rire. Un rire qui le définit assez bien finalement...

 

 

 

* L'entretien a eu lieu au Sofitel Paris Arc de Triomphe récemment rénové par Le Studio Putman

On vous conseille également :

Par Afifia B, publié le 01/10/2013

Copié

Pour vous :