Un Tumblr illustre les conditions de tournage de La vie d'Adèle

Primé dimanche pour son cinquième long métrage La vie d'Adèle, le réalisateur Abdellatif Kechiche est sous le feu des critiques. En cause, son manque d'égard vis-à-vis des techniciens lors du tournage. Mais pas uniquement.

La vie d'Adèle

Aujourd'hui, un Tumblr, La Vraie Vie d'Adèle, a bien capté la polémique qui entoure La vie d'Adèle. Ici, il n'est pas question d'anecdotes croustillantes mais bien des conditions de travail sur le tournage du dernier film d'Abdellatif Kechiche.

Publicité

Ce subtil GIF de Bruce Willis avec la mention "Quand on demande à un technicien comme s'est passé le tournage de la vie d'Adèle" est là pour le rappeler.

La vrai vie d'Adèle - "Quand on demande à un technicien comment s'est passé le tournage de la vie d'Adèle."

Kechiche : du triomphe cannois à la vindicte numérique

Retour sur les évènements. Dimanche dans l'ambiance sophistiquée du Palais des Festivités, Uma Thurman annonce par un discours plein de pirouettes la remise du prix tant attendu : la Palme d'or du Festival de Cannes. Et c'est le petit monde du septième art qui retient son souffle en voyant Steven Spielberg balbutier pour introduire le choix de son jury.

Publicité

Steven Spielberg annonçant les résultats à la cérémonie de clôture.

Ce n'est pas un mais trois lauréats qui seront consacrés. Pas uniquement la réalisation mais aussi le jeu d'acteur qui est primé pour cette Palme d'or. Abdellatif Kechiche, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos pour La vie d'Adèle, un long métrage qui porte sur la naissance d'une brûlante passion entre deux jeunes femmes. Kechiche est un réalisateur qui jouit d'un capital sympathie non négligeable auprès du public depuis sa réalisation récompensée aux César, L'esquive.

Et peu après l'annonce, les commentaires négatifs fleurissent. En cause ? Le traitement des techniciens sur le tournage de La vie d'Adèle et l'attitude quelque peu cavalière du réalisateur avec le code du travail. Les souvenirs ne tardent pas à être compilés sur le Tumblr La vraie vie d'Adèle, lieu numérique de défouloir des petites mains du film. Appréciez plutôt.

Publicité

"L'autre partie des techniciens après la fin du tournage"

"Le discours de remerciements de Kechiche à son équipe lors de la remise de la palme d’or" - La vraie vie d'Adèle

"Quand on demande aux techniciens de travailler gratuitement le samedi"

Publicité

Si le l'humeur est à la rigolade, le décor fait nettement moins sourire. Le ton de la compilation des gifs semble rappeler les conditions désastreuses du tournage, et plus encore son effet traumatique sur les organismes et les psychés de ceux qui y ont travaillé.

Dominos

Et comme bien souvent, l'exposition du mot d'ordre aux quatre coins de la Toile engage une réponse de la part des médias traditionnels. Le quotidien Le Monde revient sur les dessous de cette histoire par un panorama cauchemardesque des conditions de tournage : travail bénévole suggéré, horaires absurdes, mépris de la part du réalisateur.

Faut-il rappeler qu'une plainte a également été déposée le 23 mai, quelques heures avant la projection du film par le Spiac-CGT , syndicat des intermittents du Nord Pas-De-Calais, et que comme presque toujours quand une voix s'élève elle est suivie par de nombreuses autres.

Couverture de "Le Bleu est un couleur chaude" de Julie Maroh

Car loin de se limiter à l'attitude du réalisateur vis-à-vis de ses techniciens, la polémique s'étend à présent à la source du film. L'auteur de la bande-dessinée Le Bleu est une couleur chaude, Julie Maroh, dont La Vie d'Adèle s'est librement inspirée, s'est étonné du manque de considération de M. Kechiche.

Aucun remerciement, ni crédits de fins, ni mentions lors de son discours à Cannes.

On vous conseille également : 

Par Tomas Statius, publié le 28/05/2013

Copié

Pour vous :