© Camille Treutanaere

'The Smell of Us': chronique d'une jeunesse parisienne par Larry Clark

Larry Clark a choisi Paris, ses toits, ses spots de skate, ses bars et sa chaleur estivale comme cadre de son prochain film ‘The Smell of Us’.

Pour son premier film tourné en langue étrangère en dehors des Etats-Unis, c’est sur la jeunesse parisienne que Larry Clark a choisi de poser son regard subversif.

Publicité

Une figure de la contre-culture contemporaine

Photographe puis cinéaste culte des marginaux et de la street culture, c’est en filmant de manière explicite la débauche, la violence, le sexe, la drogue et le stupre que Larry Clark a bâti sa légende.

Loin de n’être qu’un compagnon de route des marginaux en tous genres, depuis Tulsa (Oklahoma), jusqu’à New York City en passant par Marfa (Texas) et Los Angeles, Larry Clark est également un formidable témoin et archiviste des évolutions de la youth culture. Fasciné depuis toujours par le skateboard, qui demeure la trame de tous ses films, il s’attache également à filmer de manière quasi-sociologique la jeunesse, ses tourments et ses errances. Son esthétique si particulière le conduit à réaliser des films générationnels, comme le Kids de 1995 ou Ken Park en 2002.

Publicité

En 2012 Larry Clark choisit de ne diffuser son dernier film Marfa Girl qu’en streaming payant sur son site. Manque de moyens ou doigt d’honneur au système de distribution ? Pour The Smell of Us, le réalisateur fait à nouveau appel au crowdfunding pour compléter le financement de la production.

Pourquoi tourner à Paris ?

Publicité

En 2010, une rétrospective de son oeuvre photographique et cinématographique est organisée au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. ‘Kiss the Past Hello’ provoque d’ailleurs un esclandre médiatique puisque - fidèle à son esthétique - Larry Clark y montre des photos d’adolescents nus et les images sont immédiatement qualifiées de pornographiques.

C’est dans ce contexte et à cet endroit précis, le Musée d’Art Moderne de Paris, que Larry Clark découvre l’un des plus grand spots parisiens : le parvis du Palais de Tokyo. Le projet d’un film germe dans son esprit et il décide de confier rédaction du scénario à S.C.R.I.B.E, jeune poète nantais rencontré à l’occasion de la préparation de son exposition.

‘Un été avec les kids de Larry Clark’ - la web-série documentaire

Publicité

Larry Clark pour Vogue Homme International, Spring 2013

Fidèle à son habitude, à contre-courant des institutions, son film sera tourné grâce à un casting de comédiens non-professionnels, des kids authentiques et bruts. Afin de permettre au public de suivre le déroulement du tournage, le réalisateur Thomas Kimmerlin a choisi de mettre en ligne une web-série de 8 épisodes tout au long de l’été. ‘Un été avec les Kids de Larry Clark’ offrira chaque semaine des fragments de vie, des instants glanés lors du tournage, le tout filmé, monté et diffusé quasi en direct.

Le premier épisode de la web-série, produite par ARTE Creative France sort aujourd'hui.

Enjoy Kids !

Par Nastasia Hadjadji, publié le 18/07/2013

Pour vous :