Expo sixties : les superbes clichés de Kasparian révélés

L'atmosphère musicale des mythiques sixties ne peuvent être mieux racontées que par ceux qui les ont vécues. Roger Kasparian était de la décennie, et voit enfin son travail de photographe exposé pour la première fois à Londres, en attendant que l'expo arrive à Paris. Des images remarquables qui valent - au moins - mille mots.

kasparian

Serge Gainsbourg par R. Kasparian

Né à Paris d'un père photographe, Roger Kasparian apprend les techniques du métier sur le tarmac. Guidé par le flair et porté par les débuts d'une impulsion musicale sans précédent, Roger Kasparian a littéralement capturé les sixties en allant à la rencontre de jeunes artistes talentueux pour les photographier. L'insouciance et la pureté des débuts de la scène française de l'époque se voit alors immortalisées sous l'oeil de Kasparian.

Publicité

C'est ce qui fait la beauté de ces clichés : la somme de l'insouciance et de l'instinct qui donne une dimension naturelle aux images. Car au moment où le déclencheur a été pressé, ceux qui deviendront plus tard des superstars étaient encore des "petits jeunes". Pas encore de paillettes, pas de grosses bagnoles, juste des corps habités par la même envie de faire twister la France.

Marianne Faithfull par R. Kasparian

Marianne Faithfull par R. Kasparian

Des photos remarquables des yéyés dans leur innocence, des clichés rarissimes des Beatles et des Rolling Stones en tournée ou encore de Serge Gainsbourg, qui s'empareront des rennes de la création musicale pour les années suivantes.

Publicité

Au bon endroit, au bon moment, Roger Kasparian a su immortaliser ces moments uniques d'une mini-période presque transitionnelle, avant que les charts n'explosent. Au naturel.

The Beatles

The Beatles par R. Kasparian

Du 9 mai au 22 juin, la Snap Galleries, spécialiste de la photographie musicale basée à St James dans le centre de Londres, présente pour la première fois au monde une sélection d'images rares issues des archives rock'n'roll de Roger Kasparian. Les clichés, tirés manuellement en noir et blanc par Edouard Paillet, sont issus des négatifs originaux de Kasparian, sans recadrage ni retouche, dans le respect du travail artistique originel.

"Roger Kasparian : Les Sixties" sublime ces clichés rares et presque oubliés. L'exposition concrétise des années de photographie de haut-vol en immortalisant au passage la jeunesse des idoles d'une époque perdue.

Mick Jagger

Mick Jagger par R. Kasparian

Keith Richards

Keith Richards par R. Kasparian

The Beach Boys

The Beach Boys par R. Kasparian

Des dates en France

Avis aux lyonnais ! l'exposition de Roger Kasparian à l'Artclub Galerie a commencé, pour durer jusqu'au 12 octobre. Et justement, le mercredi 18 septembre se tiendra un cocktail en présence de l'artiste, histoire de vous attarder devant les clichés du photographe, de rencontrer ce dernier, et d'admirer l'atmosphère d'une époque révolue dont beaucoup sont nostalgiques. L'Artclub Galerie, c'est au 22-23 Place Bellecour, du lundi (4h - 19h) à samedi (10h - 12h / 14h - 19h)

Sur Paris, l'exposition aura lieu à la Velvet Galerie du 7 au 30 novembre dans le cadre du troisième festival photo St Germain des Prés. Pour le vernissage, même endroit, le 6 novembre. Et le Velvet Galerie, c'est au 11 rue Guenegaud, dans le sixième arrondissement.

On vous conseille également :

Publicité

Par Thomas De Ambrogi, publié le 17/09/2013

Copié

Pour vous :