Le Japonais Toyo Ito reçoit le prix Pritzker

Le prix Pritzker 2013 - sorte de prix Nobel de l'architecture - a été attribué hier au Japonais Toyo Ito pour ses bâtiments malléables et anti-monumentales. 

Toyo Ito

Toyo Ito - White U - Tokyo

On dit de lui qu'il est l'un des pairs de l'architecture conceptuelle, un de ceux qui a popularisé une approche plus micro de sa discipline, préférant les désigns minimalistes aux phares des grands ensembles, remettant l'humain au centre de la création architecturale.

Publicité

Comme il le rappelait dans une interview donnée en 2012 à la Biennale de Venise :

Dans nos sociétés contemporaines, je pense que 99% de l'architecture est devenu l'instrument de l'activité économique et cela me navre. Car je crois que l'architecture est censée être quelque chose qui lie les êtres humains.

Quand on évoque ses bâtiments, on dit d'eux qu'ils sont intemporels, comme si l'idée qui présidait à leur construction primait sur la désuétude des matériaux qui les constituent. Toyo Ito a 71 ans et vient d'être récompensé par le prix Pritzker 2013. Et il a reçu aussi 100 000$, ce qui ne gâche rien à l'affaire.

Publicité

L'architecture de Toyo Ito

Pour expliquer leur choix, les membres du jury ont évoqué l'habileté du Japonais à aller au-delà des frontières de l'architecture moderne et à créer des bâtiments qui traversent les époques. Plus encore, c'est sa capacité à imaginer des bâtiments aussi différents que "des bibliothèques, des maisons, des parkings, des parcs, des théâtres, des magasins, des bureaux et des pavillons, s'efforçant à chaque fois d'étendre le champ des possibles de l'architecture" qui a motivé le choix du jury.

Un petit retour sur les bâtiments clés de la carrière de cette architecte s'impose. Pour comprendre. Et pour rêver un peu.

Toyo Ito - Sendai Mediatheque

Publicité

Pavillon Toyo Ito - Bruges

Toyo Ito - White O House - Marbella

Toyo Ito - Tour des vents - Yokohama

Publicité

Toyo Ito - Serpentine Gallery Pavillon - Londres

Toyo Ito - Théâtre Za-Koenji - Tokyo

Toyo Ito - Musée de l'Architecture - Imabari-shi, Ehime

On vous conseille également : 

Source : The Guardian

Par Tomas Statius, publié le 18/03/2013

Copié

Pour vous :