Tennis : le commentateur décalé de France Télévisions

Cette année, France Télévisions a décidé d'assurer le suivi des matches de Roland Garros sur le web en sus de ses chaînes habituelles. Et cela fait une grande différence, surtout au niveau des commentaires qui sont tenus par un certains Pierre-Etienne Leonard. Pierre-Etienne Leonard est un commentateur très spécial.

Les commentateurs sportifs, on en a tous une petite idée. S'ils ont l'air de ne pas servir à grand chose sur le terrain, ils animent les rencontres de leurs connaissances sportives, relatant parfois à la seconde près les moindres étapes de l'action. Ce sont de vrais professionnels.

Publicité

Le commentaire est en effet un exercice de style qui consiste non seulement à accompagner le rythme de l'action mais surtout à trouver le bon équilibre entre le jeu et la parole de façon à ne pas étouffer le déroulement. En bref, si devant un match de foot, vous avez envie de claquer le commentateur, c'est que ce dernier fait moyennement son job. Mais Pierre-Etienne Leonard est un commentateur OVNI.

Pierre-Etienne Leonard : le commentateur de l'extrême

Grâce à France Télévisions, on a trouvé l'exception à la règle. Alors qu'en ce moment le tournoi de Roland Garros est retransmis sur France 2, France 3 et France 4, France Télévisions permet aussi de suivre les rencontres sur son site internet. C'est à cette occasion que nous avons pu découvrir un commentateur d'un nouveau genre : Pierre-Etienne Leonard.

Sur Internet, les moyens sont limités et les exigences restreintes. Tandis que sur les chaînes françaises, il est de bon ton  d'accompagner le match et de s'obstiner à dire que ce qui se déroule est vraiment passionnant, Pierre-Etienne Leonard a une façon toute particulière de commenter l'action et quand c'est barbant, et bien il le dit. La vérité et la drôlerie en première ligne et tant pis si ce n'est pas bien vu dans les hautes sphères du commentaire sportif, nous on a bien ri !

Publicité

L'équipe du Petit Journal n'a pas pu s'empêcher de partager ce moment croustillant. Et comme du bon vin, cela se déguste ensemble.

Petit détail : il s'agissait du match Espagne / Pologne avec Albert Ramos d'un côté et Jerzy Janowicz de l'autre. Mais vous l'aurez compris, ce point n'est ici qu'accessoire.

Publicité

Par Afifia B, publié le 04/06/2013

Copié

Pour vous :