Photo : une salle de congrés abandonnée en Bulgarie

La Bulgarie n'est pas seulement un récent État de l'Union-Européenne. C'est aussi un pays qui garde en son sein les marques et les vestiges de sa soumission à l'égard l'URSS de 1946 à 1990. 

Un ancien bâtiment trône en haut d'une colline, à 1500 mètres de hauteur. On croirait contempler un vaisseau extraterrestre échoué qui aurait atteri par mégarde en haut d'une montagne. La construction ronde, à la forme d'un cercle, est introduite par un grand escalier gris qui, au fil des marches, voit sa largeur rétrécir. Comme s'il fallait se faire plus petit avant d'entrer dans l'immense hall de 500 mètres carré.

Publicité

Il s'agit en réalité du Bouzloudja, ou Buzludjia, une salle de congrès communiste abandonnée. Elle est située au centre de la Bulgarie, au sud de la ville de Gabrovo. Cette structure a été dessinée par l'architecte Guéorguy Stoilov et a demandé sept années de travail pour produire un décor somptueux ou des fresques en mosaïque de marbre et de verre reprenaient les grandes figures du communisme autant bulgares que soviétiques. On retrouvait Marx, Lénine ou Engel.

Publicité

Mais aujourd'hui, le bâtiment est en ruine, suite à la chute du communisme en 1989 et, par effet de domino, aux démocratie populaires. En 1990, la Bulgarie se libère de l'étau russe. Darmon Richter, un photographe explorateur, a réalisé une série d'images qui permettent de mieux appréhender l'évolution et surtout la décomposition du Bouzloudjaentre 1981 et 2013.

  • Avant :

Publicité

  • Après :

Publicité

  • Avant :

  • Après :

Par Louis Lepron, publié le 05/03/2013

Copié

Pour vous :