Photo : Maurizio Galimberti et son patchwork de Polaroid

Une mosaïque de polaroid ça a quelque chose d'insolite. Quand la création photographique rencontre la réinterprétation d'oeuvres bien connues ou de visages célèbres, on aboutit aux collages singuliers de l'artiste itatlien Maurizio Galimberti. 

Maurizio Galbimerti

Courtesy of Maurizio Galimberti

Inspiré par le cubisme et le futurisme (mouvement artistique particulièrement fort en Italie), Maurizio Galimberti est un photographe dont le travail est pour beaucoup à lier à l'utilisation du  Polaroid. Son travail il le pense comme un patchwork iconographique : un amoncellement de photos dans le but de recréer les formes et les visages. Comme une nouvelle réalité s'adossant à sa vision du monde et son inspiration.

Publicité

Courtesy of Maurizio Galimberti

Connu et célébré depuis 2003 pour sa photo de Johnny Deep qui avait fait la couverture du Time, l'artiste venu de la botte n'en a pas fini avec ce qui est devenu son médium privilégié, et presque unique motif d'expression artistique. Accrédité sur de nombreux évènements cinématographiques (notamment la Mostra de Venise), il en profita pour capturer puis réinventer le visage d'acteurs ou autres personnalités médiatiques : de Benicio Del Toro à Lady Gaga en passant par Georges Clooney ou Catherine Zeta Jones.

Courtesy of Maurizio Galimberti

Publicité

Si l'on peut voir une régularité dans son travail, c'est uniquement à propos de la manière qu'il a de construire son oeuvre. Pour preuve avec la série New York il s'intéresse à l'urbanité et livre une série de cliché renversant des buildings de la grosse Pomme. Dans celle intitulée Ready Made il offre une réinterprétation d'images célèbres, du travail du peintre autrichien Egon Schiele, à des posters politiques italiens de la fin des années 1970. Méthode stable, objet fluctuant.

Courtesy of Maurizio Galimberti

Et continue également à capturer et réinventer des visages bien connus.

Publicité

Maurizio Galimberti - Works Celebrity

Courtesy of Maurizio Galbimerti

Courtesy of Maurizio Galimberti

Courtesy of Maurizio Galimberti

Publicité

Courtesy of Maurizio Galimberti

Courtesy of Maurizio Galimberti

Courtesy of Maurizio Galimberti

Courtesy of Maurizio Galimberti

On vous conseille également : 

Source : WHUDAT

Par Tomas Statius, publié le 28/02/2013

Copié

Pour vous :