Twitter : @someaunty

Photo : Boston côté désert

L'attentat de Boston a eu pour corollaire la mise en oeuvre d'une stratégie policière stricte, soit un couvre-feu total. Une série de photos revient sur cet épisode qui donnait à la ville du Massachusetts des allures fantômatiques.

boston

Twitter : @someaunty

L'actualité, associée aux réseaux sociaux, permet de produire des séries de photographies inhabituelles : on pense à l'ouragan Sandy comme à au récent attentat à la bombe qui s'est déroulé à Boston voilà une semaine. Comme s'ils avaient tous la même idée en tête, des dizaines d'internautes et de médias américains ont ce weekend réalisé un portrait fantômatique de la ville de Boston et des ses alentours. Au même moment, la police américaine, forte de 9000 hommes, poursuivait les deux suspects.

Publicité

Les conséquences de cette chasse à l'homme ? Les 11 000 étudiants du Massachusetts Institute of Technology (M.I.T) ont été priés de rester chez eux; la ville de Watertown, située à l'ouest du campus et de Boston, a été entièrement bouclée; tous les trains à l'arrivée et au départ de Boston ont été annulés; l'ensemble des transports en commun du Grand Boston ont été arrêtés et la police a demandé aux habitants des cinq localités entourant Watertown de ne pas sortir.

Twitter et Instagram, les yeux de l'actualité à Boston

Sur Twitter, Instagram et Facebook, des dizaines de rues sans voitures, d'artères libres de piétons : les 600 000 habitants de Boston sont chez eux, iPhone dans la main et télévision allumée. En un mot, le désert. On pense tout de suite au projet du Français Christophe Jacrot qui avait eu l'idée, au lendemain de l'Ouragan Sandy, de faire un tour du côté des quartiers de New York qui n'avaient plus d'électricité.

Ici, le résultat est le même. En tête, des images de films catastrophes comme 28 jours plus tard, Je suis une légende, Phénomènes, ou l'imaginaire Vanilla Sky avec Tom Cruise comme narrateur. Si on oublie l'actualité, on a plusieurs hypothèses en tête : une infection de zombies ou même une vengeance de la nature à notre endroit. Apocalyptique.

Publicité

Twitter : @BikeSafeBoston

Twitter : @deejaj

Twitter : @TVKateSnow

Publicité

Twitter : @FredMilgrim

Twitter : @GoodwinWinsgood

Twitter : @ABC

Publicité

Twitter : @zachherbert

Twitter : @WBURSteve

Twitter : @AshiSubramani

Par Louis Lepron, publié le 23/04/2013

Copié

Pour vous :