19 mars 1942 : Edna Egbert monte sur la corniche de son appartement au 497 Dean Street. Apparemment, elle n’a pas apprécié que la police essaye de l’en déloger. (Crédits : Marc Hermann)

Quand les faits divers new yorkais du passé rencontrent le présent

Les montages photo de Marc Hermann documentent les faits divers new yorkais. Délicieux contraste entre l'oubli de notre période contemporaine et la mémoire de tragédies passées.

new yorkais

19 mars 1942 : Edna Egbert monte sur la corniche de son appartement au 497 Dean Street. Apparemment, elle n'a pas apprécié que la police essaye de l'en déloger. (Crédits : Marc Hermann)

Marc Hermann est un photographe de presse américain. Très attaché à la culture de sa ville de coeur, New York, il y excelle pour immortaliser les faits divers policiers, les sauvetages des pompiers et les décisions de justice de la Grosse Pomme. Herman a vu son travail souvent récompensé par la critique. Comme cette photo, Crime News, qui a reçu un Exhibit Award de la part du jury de l'association des photographes de presse de New York.

Publicité

Aujourd'hui, ce brillant photographe de presse a décidé de s'amuser un peu en juxtaposant des clichés de faits divers publiés dans le Daily News, un quotidien populaire de New York (700 000 tirages), avec la réalité contemporaine de ces mêmes endroits à l'histoire tragique.

Ce genre d'exercice avait déjà été réalisé à plusieurs reprises à New York mais avec des angles différents. Christopher Moloney, lui, faisait revivre des scènes de films à travers des lieux de la célèbre métropole avec ses montages à la main. Paul Sahner, lui, juxtaposait simplement des photographies d'époque dans une optique "avant/après".

Travail documentaire

De son côté, Marc Hermann donne un sens documentaire à la juxtaposition de photographies, dans le New York des gangs et des Ford d'époque, dans un monde où tous les hommes portaient le costard et le feutre, où les photographes de presse immortalisaient les cadavres qui jonchaient le sol. Il commente :

Publicité

New York est en changement permanent et les tragédies qui ont affecté les individus sont aujourd'hui oubliées. Nous pouvons tenir debout sur ce qui était autrefois l'emplacement d'un horrible assassinat sans le savoir, uniquement parce que la vie continue.

Ci-dessous son travail, saisissant :

Incendie du marché aux poissons de Fulton, 26 février 1961. (Crédits : Marc Hermann)

Publicité

25 spetembre 1961 : Josephine Dexidor tient dans ses bras le corps de son amant, James Linares, assassiné par l'époux de celle-ci. (Crédits : Marc Hermann)

Décembre 1960. Le vol 826 de la Trans World Airlines rencontre le vol 826 de l'United Airlines dans le ciel de la Grosse Pomme. Dans le ciel et au sol à Brooklyn, on dénombre 130 victimes, soit l'un des plus lourds tributs que la ville ait eu à payer dans le même accident. (Crédits : Marc Hermann)

28 juillet 1957. Le panneau de signalisation à l'angle de Pacific Street et Classon Avenue est percuté par une voiture dérobée par un repris de justice. Aujourd'hui, le poteau est toujours le même. (Crédits : Marc Hermann)

Publicité

22 Juillet 1943. Ce tank M7 n'attaque pas la ville, il se déplace simplement de City Hall à la Grande Bibliothèque, 42ème Avenue. (Crédits : Marc Hermann)

4 avril 1959. Martha Carthagena n'avait que trois ans lorsqu'elle a été percutée par une voiture, Porter Avenue, à Brooklyn. Elle est morte sur le coup. (Crédits : Marc Hermann)

1er juillet 1928. Cet arbre est probablement le dernier témoin encore en vie de l'assassinat de Frankie Yale, un gangster abattu froidement devant sa voiture. (Crédits : Marc Hermann)

16 février 1958. Un incendie ravage Elkins Paper & Twine, faisant six victimes. Aujourd'hui, il a été remplacé par une nouvelle boutique, attenante à un North Face. (Crédits : Marc Hermann)

Janvier 1951. Un incendie se déclenche dans l'Église catholique Jésus, Marie et Saint-Stéphane. Maîtrisé en deux heures, celui-ci a le temps de détruire une bonne partie de l'édifice. Aujourd'hui, le lieu de culte a été reconstruit. (Crédits : Marc Hermann)

31 janvier 1961. Une explosion due à une fuite de gaz détruit complètement l'intérieur du 66 Court Street, blessant plus de 25 passants. (Crédits : Marc Hermann)

Février 1946. Incendie (encore) au 31 Grand Street à Brooklyn. Contraste détonnant entre le camion de pompier des années 40 et les Cadillac et autres 4x4 d'aujourd'hui. (Crédits : Marc Hermann)

Samedi 30 juillet 1950. Ce jour-là, les promeneurs de Prospect Park se retrouvent nez à nez avec le cadavre de Michael Dwyer, dont la suicide a eu lieu en pleine rue. (Crédits : Marc Hermann)

31 janvier 1957. Le 427 Hicks Street n'a pas beaucoup changé, même depuis le jour du meurtre du gangster Salvatore Santoro. (Crédits : Marc Hermann)

Marc Hermann pose aux côtés de confrères photographes du Daily News d'hier, sorte d'hommage ultime au travail de ses camarades qui ont documenté, des décennies durant, les faits divers de la métropole de la côte Est des États-Unis. (Crédits : Marc Hermann)

On vous conseille également :

Par Théo Chapuis, publié le 16/09/2013

Copié

Pour vous :