Obey : une nouvelle fresque pacifiste à Santa Fe

Shepard Fairey aka. Obey se promène et appose à droite à gauche des collages grand format dont il a le secret. Sa dernière réalisation ? Un collage à Santa Fe au message clair : Make art not war. 

obey

Quand il a commencé, le message qu'il propageait n'avait pas de visages et ceux qui s'interrogeaient n'avaient que peu d'informations sur celui qui se cachait derrière le visage inquiétant d'André The Giant, catcheur, et l'inscription Obey

Publicité

Depuis : médiatisation importante, explosion du street-art propulsée nouvelle mode du monde de l'art et élargissement de ses sphères d'activité et de compétence, ce qui peut avoir ses inconvénients. Obey aka. Shepard Fairey est un chef d'entreprise, avec sa marque Obey Propaganda, mais essaie autant que faire se peut de ne pas délaisser ses premières amours : des collages grands formats mêlant visages iconiques et des inscriptions "métaphysiques".

Il était passé à Paris l'été dernier pour une fresque maousse dans le 13ème arrondissement. Puis il est parti vers d'autres contrées.

Publicité

Sur le campus de l'université d'art et de design à Santa Fe dans le nouveau Mexique, l'intéressé a fait plaisir aux étudiants en offrant un nouveau visage à un des murs des alentours, leur proposant même de lui donner un coup de main. Une pièce imposante. Un visage au centre qui vous fixe jusqu'au plus profond de votre psyché pour un message sans ambigüité  Make art not war Eyes Open Mind Open.

New Age anyone ?

Obey - Make art not war

Publicité

Publicité

On vous conseille également : 

Source : STREET ART NEWS

Par Tomas Statius, publié le 27/02/2013

Copié

Pour vous :