Neill Blomkamp refuse Star Wars mais prévoit District 10

Qui est Neill Blomkamp ? Aux dernières nouvelles, un réalisateur sud-africain indépendant qui n'hésite pas à refuser des offres de Disney et à envisager une suite à District 9.

Neill Blomkamp

Neill Blomkamp lors d'une conférence de presse.

Neill Blomkamp est un réalisateur qui sort du lot. En l'espace d'un film, District 9 (2009), ce Sud-Africain a réalisé une belle OPA sur la science-fiction au cinéma, réalisant une satire politique en réussissant à mélanger extraterrestres et apartheid. A quelques mois de la sortie de son nouvel film, Elysium, avec Matt Damon, Jodie Foster et un budget de 120 millions de dollars, Neill Blomkamp fait aujourd'hui parler de lui. De manière surprenante.

Publicité

Dans une interview accordée au magazine américain Wired, le cinéaste a confirmé avoir été approché par Disney pour réaliser le un spinoff de Star Wars. Confirmer pour mieux refuser et s'atteler à ses projets personnels. L'un deux pourrait être District 10, soit la suite de District 9.

D'après l'entretien de Wired, Neill Blomkamp et sa femme auraient déjà écrit 18 pages de ce qui pourrait être le scénario d'un sequel de District 9. Bien qu'il soit "really fucking cool" selon ses dires, le cinéaste n'est pas encore prêt à se lancer vraiment. Son objectif : trouver de nouvelles idées avant de confirmer qu'il donnera bien une suite quatre après son premier film.

Publicité

Mais ce projet n'est guère en haut de sa liste de priorités : le successeur d'Elysium a pour nom de code Chappie. Au casting, on retrouvera Sharlto Copley, Dev Patel ainsi que les deux membres du sulfureux groupe sud-africain, les biens nommés Die Antwoord : Ninja et Yolandi Visser seront de la partie pour ce qui s'annonce être une jolie référence à Blade Runner.

Car au magazine Wired, il a ainsi parlé de ce projet à travers une question :

Si quelqu'un est aussi intelligent que vous, est-ce que vous le traiteriez différemment qu'un humain ?

Publicité

On vous conseille également :

Par Louis Lepron, publié le 17/07/2013

Copié

Pour vous :