Lumière UV et surréalité : les installations déroutantes de Jeongmoon Choi

Quand l'artiste coréenne Jeongmoon Choi utilise de la lumière UV, la réfléchit et la diffracte, ça donne des espaces transfigurés. Découverte en images ou à la galerie parisienne Laurent Mueller

Comme une impression bizarre. Celle d'être dans un espace numérique. Un peu comme si le monde que nous vivions n'était réel. Le syndrome Keenu Reeves, la Matrix quoi. Les oeuvres de Jeongmoon Choi sont à la croisée entre installation, art visuel et architecture. Son propos : utiliser la lumière pour créer des espaces, des ambiances.

Publicité

Le résultat, même en images, est déroutant. Des damiers, des courbes, des fenêtres, l'impression que la lumière se matérialise, se durcit. Où se placer pour en apprécier le rendu ? Où se poster pour ne pas perturber le déroulement de l'oeuvre ? Les photos diffusées par l'artiste illustrent bien le trouble que provoquent ses oeuvres sur les spectateurs...

Publicité

Publicité

Pour vivre le trouble, rendez-vous à la galerie Laurent Mueller jusqu'au 26 janvier

Source : My Modern Met

On vous conseille également : 

Publicité

Par Tomas Statius, publié le 21/01/2013

Copié

Pour vous :