capture écran Représentation of Gender in Advertising

Le sexisme publicitaire : et si on inversait les rôles ?

Des filles toutes nues pour vendre un yaourt. De jolies fesses pour promouvoir un jean. Et des bouches écarlates pour vendre du bâton rouge. Le corps des femmes est mis à disposition des publicitaires si aisément que nous en avons oublié son caractère sacré. Et si on inversait les rôles ?

Capture écran Représentation of Gender in Advertising

Si le corps est un temple, ne faudrait-il pas y regarder à deux fois avant de le mettre à nu au nom du marketing ? La question est déjà largement traitée sans être pour autant réglée car, reconnaissons-le, nous sommes devenus accros ! Les sites pornographiques ne nous ont pas aidés, il faut bien l'admettre aussi.

Publicité

A tel point que la nudité féminine est entrée dans les moeurs. Une normalité que nous ne relevons même plus.

Battles des genres

La dame mange du yaourt les seins à l'air ? Quoi de plus banal puisqu'elle est bien dans son corps lorsqu'elle ingurgite ce qui régule sa fonction intestinale. Et quand on est bien, le corps se met à nu sans complexe, c'est bien connu. Voilà par quoi nous sommes passés pour en arriver à une société de la nudité normalisée.

Le bémol ? Cette nudité est quasi exclusivement féminine. C'est bien là le problème qu'ont soulevé trois étudiants de l'Université canadienne de Saskatchewan en choisissant d'inverser la tendance, à travers un projet relayé par Next Libération. Puisque nous ne sommes plus choqués de la nudité féminine, ces trois étudiants ont entrepris de remettre nos perceptions à leur place en remplaçant les femmes nues pas des hommes dans les mêmes positions aguicheuses.

Publicité

Une vidéo pour remettre en cause

Dans une vidéo mise en ligne en avril, ils reviennent en deux parties sur les clichés liés aux genres. Tout d'abord par une flopée de publicités dans lesquelles les femmes sont des objets vouées au plaisir de la gent masculine. Comme les étudiants le précisent, "ces standards de beauté mis en avant affectent la manière dont les hommes et les femmes perçoivent le corps féminin [...]. Entre 2000 et 2009, il y a eu une augmentation de 36% des opérations d'augmentation mammaire ». Et cela n'aide pas non plus à diminuer les violences domestiques selon eux.

La deuxième partie échange ainsi les rôles pour mieux exploser les clichés : les hommes deviennent des objets.

[youtube]http://youtu.be/HaB2b1w52yE[/youtube]

Publicité

Par Afifia B, publié le 16/05/2013

Copié

Pour vous :