Le bruit de la faune

L'université américaine de Cornell possède la plus grande base de données d'enregistrement de sons naturels au monde. Numérisée. Et consultable. 

Le bruit des feuilles, le craquement des brindilles dans les fourrés. La nature c'est quand même pas mal. Depuis 1929 le département d'ornithologie de l'université de Cornell collecte des images et des enregistrements des forêts d'ici ou d'ailleurs. Une initiative scientifique tout à fait intéressante me direz-vous, mais quel intérêt ?

Publicité

D'abord la performance:  150 000 enregistrements, plus de 10 terabytes et 7000 heures de chants de rouge gorges ou de grognements de tortue. Accumulée depuis 1929 elle est la plus grande réserve de sons naturels au monde. Son archivage / inventaire a pris plus d'une douzaine d'années avant qu'elle ne soit rendue publique.

Southern Chorus Frog -- Pseudacris nigrita nigrita / United States, Florida  / © 2012 Cornell University

Publicité

Au delà du record, l'interactivité. Cette bande de donnée est depuis peu numérisée et disponible à l'écoute sur le site de la bibliothèque de la faculté d'ornithologie de Cornell. Un bien rare, la possibilité de s'enivrer du doux chant de la nature ou pourquoi pas en faire autre chose. Qui sait.

Wilson's Snipe -- Gallinago delicata, United States, New York /  © 2012 Cornell University

Publicité


On vous conseille également : 

Publicité

Source : FACT

Par Tomas Statius, publié le 21/01/2013

Copié

Pour vous :