Pourquoi il faut lire Margaux Motin ?

La BD c'est vaste et souvent on confond. Il y en a par exemple qui pensent que Margaux Motin c'est de la BD de fillasse parisienne. Je parie ma chemise que ceux-là n'ont jamais lu un de ses livres et comme elle vient de sortir son troisième tome, voici de quoi éclairer ta lanterne !

Publicité

Si le soleil de mai économise ses rayons, il y a une sortie qui fait déborder nos coeurs de lumière : celle du nouveau livre de Margaux Motin. Le tome 3, La tectonique des plaques est sorti ce 8 mai 2013 et après un long silence, on est ravi de la retrouver parce que son trait a quelque chose qui rend accro.

Si tu ne la connais pas encore, voici des raisons de te jeter sur La tectonique des plaques et tous ses livres précédents.

CARPE DIEM

Margaux Motin bosse à l'ancienne : avant de faire les retouches sur la tablette graphique, elle commence d'abord sur le papier et au crayon. Hip-hopement old school, attachée à la "substance" des choses, cette fille livre son univers avec le naturel et la justesse des grands auteurs. Ne vous fiez donc pas à ces pages où on y boit du vin en se gavant de sauciflard les jambes non épilées : ce n'est que l'expression du lâcher prise. Méfiez-vous aussi de l'immaturité apparente : ce n'est que l'enfance qui déborde. Chez elle, on se prend la vie sans vraiment se prendre la tête mais c'est pas pour autant que ça ne "claque pas".

Publicité

Bref, si tu es épicurien, il y a de grandes chances que tu aimes Margaux Motin !

 

MARGAUX MOTIN  : C'est pas de la bd girly !

Extrait de Very Bad Twinz, (de Margaux Motin et Pacco) -  chez Fluide G.

Publicité

Oui, son univers est féminin mais on va tuer dans l'oeuf la caricature parce que le talent de cette illustratrice sort très largement du lot rose et vague de la tendance (péjorative) "girly".  Son blog comme ses livres sont d'une fluidité terriblement efficace. Chaque dessin semble avoir été créé aussi instantanément qu'il a été pensé.

Et quand la crudité des choses épouse la finesse du trait, cette union-là plaît universellement.

SEXINESS

Publicité

Pour terminer, gros coup de projecteur sur les dessins de corps. Le corps féminin est d'une grâce infinie chez Motin. Impossible d'être insensible à ces courbes et à cette nonchalante volupté. Cette sensualité se fond d'ailleurs à peu près partout dans l'atmosphère de cette dessinatrice,  jusque dans les coups de gueule et le langage fleuri.

Ses livres font partie de ceux dont on compte les pages restantes avant de ralentir la lecture parce que NON on ne veut pas l'avoir terminé si vite. Et si vous ne nous croyez pas, constatez-le vous-mêmes dans La tectonique des plaques ou même sur son blog mais on devait vous prévenir parce que ce serait bête de passer à côté de Margaux Motin.

 

 

crédits images : Margaux Motin

Par Afifia B, publié le 21/05/2013

Copié

Pour vous :