JD. Pas vraiment celui de Dallas

J.D. Salinger, le documentaire

J.D. Salinger, auteur du best seller L'Attrape-coeurs, est décédé en 2010. Un documentaire revient sur sa vie d'étrange érmite. 

J.D. Salinger

JD. Pas vraiment celui de Dallas

Jerome David Salinger fait partie des grands auteurs américains du siècle passé. Son chef d'oeuvre, The Catcher in the Rye,  (L'Attrape-coeurs dans la langue de Molière) a influencé des millions d'écrivains, de journalistes, de compositeurs, de cinéastes et d'artistes en tous genres. Narrant les aventures d'Holden Caulfield, anti-héros par excellence, L'Attrape-coeurs choque en 1953 toute l'Amérique puritaine. Autant par les thèmes abordés (prostitution, obsessions sexuelles, marginalité) que par un style très parlé, vulgaire et populaire, l'oeuvre de Salinger annonce le future de la littérature US. Celui de la Beat Generation, notamment.

Publicité

Ainsi, la culture populaire est gorgée de références au natif de New York. Dans Shining, où l'épouse du personnage de Jack Nicholson incarnée par Shelley Duvall lit L'Attrape-coeurs, tout comme Alvy dans le Annie Hall de Woody Allen. Indochine, Benjamin Biolay, The Offspring, Green Day et My Chemical Romance citent tous Salinger dans une de leurs chansons. Plus difficile encore à assumer qu'un titre du groupe de Nicola Sirkis, plusieurs criminels célèbres ont également mentionné l'auteur lors de leurs arrestations.

Bouddhisme, assassins et isolation

Le plus connu d'entre eux, Mark David Chapman, portait un exemplaire de The Catcher in the Rye le jour où il abattit John Lennon. Le Beatle lui avait d'ailleurs dédicacé le livre... Responsable d'une tentative d'assassinat sur la personne du président Ronald Reagan en 1981, John Warnock Hinckley Jr. se déclara quant un lui grand admirateur de JD.

Un héritage impossible à assumer pour un Salinger qui vivait déjà en reclus depuis les années 50. Dès la parution de son ouvrage maître, JD quitte la grosse pomme pour le New Hampshire. Après qu'une interview a été publiée sans son consentement,  il se retire définitivement de la vie publique. 

Publicité

Cette existence d'ermite, ses inclinaisons pour le bouddhisme zen et l'hindouisme font de J.D. Salinger une figure culte, mystique et mystérieuse. Trois ans après son décès à l'âge de 91 ans, un imposant documentaire lui ait consacré.

Blockbusters et gros casting

En effet, des images d'archives, des photos ainsi que des interviews avec 150 intervenants ont été compilées par un certain Shane Salerno. Un mec qui auparavant avait écrit les scénarii d'Armageddon et Shaft. Étonnant. Une carrière qui lui aura en tous cas permis de réunir un superbe castings d'artistes s'épanchant sur l'impact de l'oeuvre de Salinger sur leurs vies et leurs carrières. Parmi eux: Philip Seymour Hoffman, Edward Norton, John Cusack, Danny DeVito, Martin Sheen, et Tom Wolfe.

Le trailer dévoilé ce vendredi rend le documentaire aussi excitant que Man of Steel. Souci : si le film sortira le 6 septembre outre-Atlantique, aucune date n'a encore été prévue pour les salles françaises. Mais ça vaut bien un billet d'avion.

Publicité

Bonus : L'Attrape Salinger, de Frédéric Beigbeder

On vous conseille également : 

Publicité

Par Thomas Andrei, publié le 14/06/2013

Copié

Pour vous :